Select Page

Action conjointe de Séoul et Beijing contre Pyongyang

Action conjointe de Séoul et Beijing contre Pyongyang

Le diplomate Wu Dawei est arrivé ce lundi 10 avril à Séoul pour des discussions sur le programme nucléaire nord-coréenne, au moment où un groupe aéronaval américain fait route vers la péninsule.

D’après le conseiller à la sécurité nationale du président américain, le général en exercice H.R. McMaster, le président américain Donald Trump a demandé « un éventail complet d’options » contre le programme nucléaire de Pyongyang.

Parmi cet éventail, Dondal Trump a envoyé le 9 avril le porte-avions USS Carl Vinson et sa flotte dans la péninsule coréenne comme mesure de « prudence » face à un régime « paria désormais doté de la capacité nucléaire ».

Face à cette pression remarquée, certains experts craignent que la préparation par Pyongyang d’un sixième essai nucléaire coïncidant avec les célébrations du 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la Corée du nord, Kim Il-Sung.

Représentant spécial de la Chine pour la péninsule coréenne, Wu Dawei, a rencontré Kim Hong-Kyun, le représentant sud-coréen des pourparlers de paix, selon le ministère sud-coréen des Affaires étrangères.

Les deux hommes ont convenu la mise en place de « des mesures additionnelles fortes devront être prises, si la Corée du Nord effectue des provocations stratégiques telles qu’un essai nucléaire ou un tir de missile balistique, au mépris des avertissements de la communauté internationale », a indiqué Kim Hong-kyun lors d’un point presse au côté de Wu Dawei.

« Les côtés sud-coréens et chinois conviennent de l’urgence et de la gravité du problème nucléaire nord-coréen et pensent que les sanctions et la pression, y compris à travers la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, doivent être renforcées face aux provocations continues de la Corée du Nord« , a déclaré le représentant sud-coréen.

Pour lui, « la visite de Wu Dawei en Corée du Sud est très opportune, en cela qu’elle envoie un message fort à la Corée du Nord« . Les deux hommes ont également évoqué le  déploiement en Corée du Sud du bouclier antimissile américain THAAD, rejeté par Beijing, qui y voit une menace pour ses intérêts.

Le gouvernement sud-coréen a demandé lors de cette rencontre la fin des représailles économiques prises après le début du déploiement THAAD, tandis que Beijing a réitéré son opposition à ce système.

Wu Dawei et Kim Hong-Kyun ont convenus de se rencontrer ultérieurement à Beijing, pour de nouveau  évoquer le dossier de la Corée du Nord.

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-Nous

Newsletter

PARTENAIRES