Du 09 au 15 octobre 2017 à Pékin, les gouvernements chinois et camerounais ont décidé d’organiser des Journées Économiques Camerounaises dans l’Empire du milieu.

L’objectif est de montrer à la Chine les multiples facettes d’un pays riche de sa diversité comme atout majeur de son développement tous azimuts dans l’optique de promouvoir des partenariats d’affaires dans divers secteurs d’activités.

Luc Magloire MBARGA ATANGANA, ministre du commerce, a expliqué que cet évènement est une occasion pour le Cameroun: « il s’agit pour notre pays, dans sa quête d’émergence, tel que prescrit par Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République, de densifier et de renforcer ses exportations et, dans le même temps, de drainer le maximum d’investissements directs étrangers. Il s’agit aussi de diversifier nos partenaires commerciaux et d’améliorer notre balance commerciale ».  

De son côté, Louis Paul Motaze, ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire a souligné que « lorsque nous étions en décembre dernier en Afrique du Sud, le président chinois avait défini un certain nombre de priorités : l’industrialisation de l’Afrique, la modernisation de l’agriculture et les infrastructures. Cela signifie que tout dépend de la qualité des projets qui seront présentés par chaque pays ».

Ernest GBWABOUBOU, ministre des mines, de l’industrie et du développement technologique, a indiqué que « l’Etat camerounais veut désormais s’assurer de la crédibilité des potentiels investisseurs intéressés par les potentialités qu’offrent le pays afin que ceux-ci contribuent effectivement à la croissance économique du Cameroun« .

En effet, « la loi sur les investissements dans le pays a été améliorée pour encourager les investisseurs étrangers. Le droit de l’économie protège désormais tous les investisseurs étrangers qui n’ont pas besoin d’avoir peur de venir investir pour le développement de leur pays », a expliqué Laurent Serge ETOUNDI NGOA, ministre des petites et moyennes entreprises.