La Chine et le Cameroun entretiennent depuis 1972 des relations de coopération bilatérale soutenues et entretenues au plus haut niveau des sphères diplomatiques, a expliqué Alfred DONG ABARA, DGA ABUDER Cameroun, dans une note publiée dans le dossier de presse des JEICAC (JEICAC Plaquette).

Depuis près de 15 ans, cette coopération s’est étendue au secteur privé chinois qui a pris d’assaut le Cameroun pour participer au développement du pays : construction d’infrastructures diverses, agriculture, commerces, Mines, etc.

La Chine a trouvé au Cameroun, un champ d’expression de son expertise diversifiée et aujourd’hui, elle se positionne comme le premier pays en termes de financement des projets infrastructurels.

En 2003, le Chef de l’État, Son Excellence Paul BIYA manifestait déjà sa volonté de donner une impulsion nouvelle à la coopération Chine-Cameroun lorsqu’il annonçait dans son discours de fin d’année que « Le Cameroun doit s’inspirer du modèle asiatique ». Lequel modèle asiatique est incarné aujourd’hui par la Chine, première puissance économique du monde.

Depuis ce discours, les pouvoirs publics sont passés à l’acte pour traduire dans les faits la volonté du chef de l’État. C’est dans ce sillage que s’inscrivent les visites de Son Excellence Monsieur le Président de la République en Chine, notamment en 2011 et en 2015.

Aujourd’hui, la Chine s’est largement projetée au Cameroun dans des domaines aussi variés que divers. La Chine est impliquée dans la réalisation d’un certain nombre d’infrastructures au Cameroun. On peut citer entre autres : le port en eau profonde de Kribi, les barrages hydroélectriques de Mem’velle et de Mekin, l’autoroute Yaoundé –Douala, auxquels se greffent des projets à caractère social lingustique avec l’Institut Conficius qui couvrent les domaines de la santé, et de l’approvisionnement en eau.

La Chine fait désormais partie du quotidien des Camerounais. Mais pour une meilleur interpénétration des peuples et des affaires, le Cameroun aussi gagnerait à se projeter en Chine, non pas à la manière des Chinois au Cameroun du fait de leur nombre, mais en organisant des manifestations régulières afin de marquer la réciprocité des échanges dans les domaines qui fondent cette coopération déjà ancienne et en perpétuelle consolidation.

C’est dans cette optique que l’organisation des Journées Économiques Camerounaises en Chine s’avère nécessaire pour montrer à la Chine les multiples facettes d’un pays riche de sa diversité comme atout majeur de son développement tous azimuts dans l’optique de promouvoir des partenariats d’affaires dans divers secteurs d’activités :

  • il s’agit aussi de la célébration d’une amitié déjà ancienne et porteuse de multiples réalisations gagnantes pour les deux nations.
  • des prestations artistiques et culturelles pour magnifier le rapprochement des deux peuples chinois et camerounais.
  • raffermir et consolider les relations de coopération entre les deux pays.
  • booster le décollage industriel du Cameroun.