Le lanceur Longue Marche 5 a décollé le 2 juillet 2017, mais il semble être retombé au sol suite à une défaillance de son second étage.

« Le lancement de la deuxième fusée porteuse à charge lourde de la Chine, la Longue Marche-5 Y2, a été qualifié d’infructueux », précise le communiqué de l’agence de presse Xinhua.

Une « anomalie a été détectée durant le vol de la fusée, qui a décollé dimanche (2 juillet 2017) à 19h23 depuis le Centre de lancement spatial de Wenchang, dans la province méridionale de Hainan ».

Un autre communiqué de l’agence spatiale chinoise confirme cet « échec de lancement » et qu’une commission d’enquête sera mise en place pour comprendre ce qui s’est passé.

Alors que tout se passe bien au cours des premières minutes du vol, une panne semble être survenue au moment de l’allumage du moteur du second étage.

D’après les images extraites de la vidéo diffusée en direct et postées sur le forum conquete-spatiale.fr, un écart important d’altitude est observé avec le profil de vol prévu, laissant entendre que le moteur n’a pas poussé.

N’ayant pas atteint l’orbite voulue, la fusée est retombée au sol et le satellite de télécommunications expérimental Shijian-18 a été détruit.

Il s’agit du second échec pour les scientifiques à quelques semaines d’intervalle.

En dépit de la mise en orbite réussie du satellite Shijian-17, grâce au lanceur Longue-Marche, les ingénieurs avaient dû face à une déferlante de problèmes techniques, comme l’extinction du second étage.