Select Page

L’ancienne route du thé à l’honneur dans le Liaoning

L’ancienne route du thé à l’honneur dans le Liaoning

342 objets, conservés dans 12 musées provinciaux, sont exposés à Shenyang, dans le Liaoning, mettant en avant l’histoire et la culture de l’ancienne route du thé, aussi appelée route du Thé et des Chevaux (茶马古道, Cha ma gu dao).

Objet exposé à Shenyang

Il s’agit d’un réseau de chemins muletiers serpentant à travers les montagnes à partir du Sichuan et du Yunnan, pour arriver au Tibet central ou en Birmanie.

Caravanes de chevaux, mulets, yaks et porteurs humains transportaient sur 2 400 à 2 600 km, des briques ou des galettes de thé, pour les troquer au Tibet contre des fourrures, vêtements de laine, musc et matières médicinales.

La référence aux chevaux apparaît entre le XIe siècle et le XVIIIe siècle lorsque l’armée des Han avait besoin de chevaux et les Tibétains de thé. Un système gouvernemental de troc se met en place du thé contre des chevaux. Ainsi naquit au XIe siècle la route du Thé et des Chevaux, un réseau commercial qui traversait les plateaux de Yungui et du Tibet.

Les échanges commerciaux entre les chinois et les peuples tibétains se sont considérablement développés au fils des ans, faisant des petits sentiers muletiers de grandes routes nationales carrossables à la fin du XXe siècle. Cet axe commercial voit également transiter de la soie et du sel.

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-Nous

Newsletter

PARTENAIRES