Select Page

Le plagiat automobile pourrait bientôt disparaître

Le plagiat automobile pourrait bientôt disparaître

Depuis une dizaine d’année certains professionnels de l’automobile dénonce le plagiat des constructeurs chinois. Mais la situation pourrait changer, car la demande sur le marché chinois se concentre désormais sur le design Made in China.

En 2006, automobiles chinoises Shuanghan CEO, Roewe et Byd F8 se caractérisaient par leur ressemblance avec des modèles occidentaux et notamment français. Cette année, en plein Salon de Shanghai, les accusations de plagiat fusent contre les constructeurs locaux, au grand dam des constructeurs étrangers.

1er marché automobile mondial, avec près de 25 millions de voitures vendues en 2016, la concurrence est de plus en plus rude en Chine. D’ailleurs le fleuron français, PSA, s’y mord les doigts. Certains observateurs ont remarqué une ressemblance avec le Porsche Macan, qui aurait été copié par une marque chinoise, Zotye, et dont le prix six fois moins cher (13’500€) que le modèle allemand (80’000€).

« Nous sommes convaincus que les amateurs de belles voitures verront aisément la différence entre la Porsche Macan et la copie du fait du design, de la finition et de la qualité générale » a assuré Anja Wassertheurer, directrice de la communication produit et technique du constructeur de Stuttgart, à l’Agence France Presse.

Pas d’inquiétude pour ces grands constructeurs, Hubertus Troska, patron de Mercedes en Chine, a assuré prendre ces copies « comme un compliment« . A contrario, Land Rover a lancé en 2014 une action judiciaire contre le constructeur chinois, Land Wind, qui en a fait de même.

La plainte pourrait ne pas aboutir, car « on ne peut prononcer une condamnation que si la forme et la taille des deux véhicules en cause correspondent exactement« , a expliqué à l’AFP, Li Yanwei, analyste de l’Association chinoise des concessionnaires automobiles.

Résultat, il suffit de quelque modification de taille ou de détails pour ne pas être condamné. Christophe Cayrol, chef du centre de design de Citroën à Shanghai, a souligné que les choses pourraient changer, car « il y a en Chine un développement de la création originale ».

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-Nous

Newsletter

PARTENAIRES