Bonjour, retrouvez l’essentiel de l’actualité du jeudi 29 juin au 2 juillet, période de la visite du président Xi Jinping à Hong Kong, pour le 20ème anniversaire de la rétrocession à la Chine.

– Le président Xi Jinping est arrivé jeudi 29 juin à Hong Kong pour participer aux cérémonies et pour inspecter la région administrative spéciale. Il s’agit de la première visite du président chinois à Hong Kong en tant que président chinois.

Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan ont été accueillis par un groupe de haut responsables à l’aéroport, dont le chef de l’exécutif de la RAS de Hong Kong Leung Chun-ying et la chef de l’exécutif élue Lam Cheng Yuet-ngor.

– Xi Jinping a annoncé que « le gouvernement central soutiendrait toujours la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong dans le développement de son économie et l’amélioration du bien-être de sa population« , lors de son arrivée à l’aéroport international de Hong Kong pour une visite de trois jours.

– Il a indiqué que sa visite à Hong Kong permettrait d’exprimer les meilleurs vœux à la RAS de Hong Kong, de présenter le soutien du gouvernement central à Hong Kong, et d’aider la région à planifier son futur.

« Je suis heureux de poser mes pieds à Hong Kong une nouvelle fois après neuf ans », a indiqué M. Xi, ajoutant que « le développement de Hong Kong était toujours cher à mon coeur ».

– Xi Jinping ira à la rencontre d’habitants de tous les milieux de Hong Kong pour se remémorer le parcours extraordinaire de la RAS pendant ces vingt ans, faire le bilan des expériences et planifier le futur, afin d’assurer le succès de la pratique à long terme et en douceur de la politique d' »un pays, deux systèmes ».

– « Je crois qu’à travers la série d’événements qui se tiendra à Hong Kong, notre détermination et notre confiance concernant le fait de développer et construire un meilleur Hong Kong seront certainement renforcées », a déclaré Xi Jinping.

– Le président a assisté à une cérémonie de signature de l’accord de coopération sur le développement du Musée du Palais de Hong Kong.

– Xi Jinping a inspecté la garnison de l’Armée populaire de Libération (APL) de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong, vendredi, dans la caserne de Shek Kong, en présence de Tan Benhong, commandant de la garnison de l’APL de la RAS de Hong Kong.

– Plus de 3 100 officiers et soldats ont assisté à l’événement, et plus de 100 pièces d’équipements militaires, dont des missiles pour la défense aérienne et des hélicoptères,

– Le ministère des affaires étrangères a estimé que la déclaration sino-britannique de 1984 qui avait fixé les termes de la rétrocession selon le principe « un pays, deux systèmes » n’était « plus pertinente ».

– Carrie Lam, la nouvelle chef de l’exécutif, a prêté serment, le 1er juillet. Haut fonctionnaire de 60 ans, elle a été désignée par un comité électoral acquis à Beijing, comme ses prédécesseurs. Elle est déjà accusée d’être la marionnette du gouvernement chinois, par ceux qui pensent que la Chine ne respecte plus le principe « un pays, deux systèmes », défini lors de la rétrocession de Hongkong, en 1997.

– Le président Xi Jinping a affirmé dans son discours que « tous les efforts pour mettre en péril la souveraineté nationale, pour défier l’autorité du gouvernement central et la loi fondamentale de Hong Kong » revenaient à « franchir la ligne rouge » et étaient « absolument inadmissibles ». Il a aussi mis en garde ceux qui souhaiteraient « utiliser Hong Kong pour s’infiltrer en Chine continentale ou y mener des actes de sabotage ».

– Dans son allocution, Xi Jinping a affirmé que Hong Kong avait aujourd’hui « davantage de droits démocratiques et de libertés qu’à n’importe quel autre moment de son histoire ».

– Des partisans de Beijing s’en sont pris à une petite manifestation de militants rendant hommage aux victimes de la répression du mouvement de Tiananmen en 1989.