Le séisme de magnitude 7 qui a frappé le 8 août 2017 le Sichuan, aurait fait 20 morts, 431 blessés, dont 18 très grièvement, et a détruit des milliers de maisons, selon la Commission nationale pour les situations d’urgence.

Le tremblement de terre est survenu dans une zone en haute altitude et difficile d’accès du plateau tibétain, où se trouve la réserve de Jiuzhaigou, un des parcs naturels les plus réputés du pays.

Un hôtel, hébergeant près de 2 000 touristes, s’est en partie effondré après le séisme dans la région du parc national de  la vallée de Jiuzhaigou. Près de 50 000 touristes ont été évacués de la zone sinistrée, dont 126 ressortissants étrangers, ainsi que plus de 9 000 résidents locaux – principalement issus des minorités ethniques tibétaine et Qiang.

Le premier bilan du séisme a fait état de 4 morts et d’au moins 30 blessés. ​L’institut géologique américain (USGS) a annoncé mardi que le séisme avait la magnitude de 6,6. Le centre de sismologie a ensuite précisé que les secousses avaient atteint la magnitude 7. L’épicentre du séisme a été localisé à 200 km environ au nord-ouest de la ville de Guangyuan, à une profondeur de 32 km.

Le Centre de sismologie s’attend à un autre fort séisme de magnitude 6,0 dans la même région, compte tenu de la nature des répliques, a annoncé Sina Weibo. Le Président Xi Jinping a ordonné de tout faire pour réduire les conséquences négatives du tremblement de terre dans la province de Sichuan.

Environ 1 680 domiciles privés ont été endommagés à divers degrés par le séisme à travers les 17 communes que compte le district de Jiuzhaigou. Le gouvernement local a assuré avoir réparé près de 130 tours de télécommunication et autres équipements, restaurant les réseaux dans une grande partie de la zone, et la route menant à l’aéroport le plus proche était rouverte ce jeudi 10 août à la circulation