Select Page

Taïwan développe ses sous-marins

Taïwan développe ses sous-marins

La dirigeante taïwanaise Tsai Ing-Wen a lancé ce 21 mars le premier projet de développement de sous-marins, afin de faire face à la montée des tensions avec Beijing,  depuis l’élection l’an dernier de cette dernière.

Tsai Ing-Wen a qualifié le lancement de ce programme de sous-marins de « moment historique« , de la base navale de Kaohsiung.   Ces sous-marins devraient être livrés en 2025, a précisé cette dernière à la presse, après la cérémonie de signature du projet rassemblant la marine, le constructeur taïwanais CSBC Corporation et l’Institut national Chung-Shan, chargé de développer les systèmes de combat.

« Je tiens à vous dire que les Taïwanais font toujours face courageusement aux défis et les relèvent« , a-t-elle dit. L’île possède actuellement 4 sous-marins, achetés aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, dont deux sont opérationnels et les deux autres servent à la formation des équipages.

Taïwan a mis en garde la semaine dernière contre « un risque d’invasion chinoise accru« . En janvier, Beijing avait envoyé son unique porte-avions, le Liaoning, dans le Détroit de Taïwan. De plus, selon le ministère taïwanais de la défense, le gouvernement chinois disposerait de plus de 1 500 missiles dirigés sur Taïwan, considéré comme partie intégrante de son territoire, susceptible d’être repris par la force.

Pour sa part, Taipei a déclaré, pour la première fois publiquement, pouvoir lancer des missiles sur la Chine, à l’occasion de la présentation au Parlement du rapport quadriennal du ministre de la défense, Feng Shih-kuan.

Ce dernier a répondu « oui » à un député l’interrogeant pour savoir si Taïwan était capable de tirer sur la Chine continentale. « C’est la première fois que le ministère confirme cela« , a déclaré à l’AFP le député Wang Ting-yu, soulignant que les missiles taïwanais ont une portée supérieure à 1  500 km.

Le rapport de Feng Shih-kuan a pour objectif de créer une meilleure protection militaire, ainsi « si l’ennemi insistait pour nous envahir, nous affaiblirions ses capacités en frappant les soldats ennemis chez eux dans leurs bases, en les combattant sur mer, en les écrasant à leur approche des côtes et en les éliminant sur les plages« , a indiqué le document.

Cependant, l’armée taïwanaise compte environ 200.000 soldats, ce qui ne représente pas grand chose face à l’armée chinoise forte de 2,3 millions d’hommes. Le ministre de la défense compte augmenter les dépenses militaires à 3% du PIB en 2018, contre 2% cette année, représentant le plus fort taux depuis dix ans.

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-Nous

Newsletter

PARTENAIRES