Select Page

Taïwan : viande de chien et chat bientôt interdite

Taïwan : viande de chien et chat bientôt interdite

Les législateurs taïwanais vont rendre officiellement illégal l’alimentation de la chair de chien et de chat, après avoir interdit deux mois plutôt l’euthanasie des chiens et chats errants.

Le Yuan législatif a adopté mardi 11 avril un amendement interdisant l’abattage de chiens et de chats pour la consommation humaine et a décidé d’augmenter la peine de prison pour la cruauté envers les animaux.

Désormais, la loi sur la protection des animaux condamne tout contrevenants à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 2 ans, et une amende de plus de 200’000 nouveaux dollars taïwanais (6’000€) à 2 millions NT$  (60’000€) pour des dommages délibérés sur des animaux, entraînant des membres mutilés, une défaillance d’un organe ou un décès.

Avec cette nouvelle loi, la même peine s’appliquera dans les cas où des chiens, des chats ou d’autres animaux protégés sont tués. Auparavant, la peine maximale encourue était d’1 an et 1 million NT$ (30’000€) d’amende.

Une nouvelle disposition a également été ajoutée à la loi, interdisant la vente et la consommation de viande de chien et de chat et tout type de produits alimentaires contenant de la viande ou des parties d’animaux.

Dans ce cadre, la violation de la loi est punissable d’une amende de 50’000 NT$ (1’500€) à 250’000 NT$ (7’500€), et les noms et photos des délinquants peuvent être publiés dans les médias, d’après cette modification.

Il interdit également aux conducteurs et aux motocyclistes de tirer les animaux sur une laisse, auquel cas, ils seront arrêtés et condamnés à une 3’000 NT$ (90€) à 15’000 NT$ (450€).

Taïwan est en pleine évolution concernant la protection des années, en février, le gouvernement a interdit l’euthanasie des chiens et chats errants, préférant sensibiliser et information la population sur la possibilité d’adopter ces animaux, au lieu d’en acheter des plus jeunes.

D’ailleurs, la République de Chine avance à contre courant, car le Festival de Yulin, qui a lieu en juin, est toujours organisé et même revendiqué par certains chinois arguant vouloir protéger la culture chinoise, au grand damne des défenseurs des animaux.

Taïwan : fin de l’euthanasie pour les chiens errants

 

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez-Nous

Newsletter

PARTENAIRES