Des archéologues ont retrouvé au fond de la rivière Min dans la province du Sichuan plus de 10 000 objets anciens, parmi lesquels des pièces d’or, d’argent et de bronze, des bijoux et des armes de fer.

Certaines pièces seraient âgées de plus de 300 ans. Elles ont été retrouvé à 50 km au sud de la ville de Chengdu, et pourraient être daté de l’époque de la dynastie Ming (1368 – 1644).

« Les articles incluent une grande quantité de pièces d’or, d’argent et de bronze et des bijoux ainsi que des armes de fer telles que des épées, des couteaux et des lances« , a déclaré à la presse, Gao Dalun, directeur de Sichuan Provincial Cultural Relics et Archaeology Research Institute.

Ce dernier a indiqué que « les personnages sculptés sur les ustensiles en or et en argent sont encore clairs, et les motifs en relief sur les bijoux montrent un artisanat exquis ».

L’origine du trésor reste toujours à préciser, mais les scientifiques supposent qu’en 1646, le chef d’un soulèvement paysan, Zhang Xianzhong, a essayé de transférer ses biens vers me sud, mais il a été abattu par l’armée impériale aux alentours du lieu de découverte. D’ailleurs, près d’un millier de bateaux, remplis d’argent et de joyaux, auraient coulé suite à l’escarmouche.

« Les objets retrouvés présentent un intérêt considérable pour la science, l’histoire et l’art chinois. Ils sont d’une grande importance pour la recherche sur la vie politique, économique, militaire et sociale de la dynastie Ming », a déclaré Li Boqian, archéologue de l’Université de Neijing.

De son côté, Wang Wei, un des archéologues de la zone a souligné que « les objets ont aidé à identifier la zone où la bataille a été combattue et sont la preuve directe de cet événement historique ».