Suite aux récentes mesures du gouvernement indien contre les sociétés chinoises de technologie, notamment 5g, le géant de l’e-commerce Alibaba a décidé de suspendre son plan d’investissement dans des entreprises indiennes.

Le groupe chinois Alibaba a suspendu son intention d’investir en Inde dans un contexte de relations commerciales dégradées et de tensions politiques croissantes entre les deux pays, a révélé l’agence de presse britannique, Reuters.

Lire aussi : L’Inde continue son face à face avec la Chine

Alibaba, qui a alimenté la croissance de plusieurs start-ups indiennes, ne mettra pas de nouveaux fonds pour développer ses investissements dans le pays pendant au moins six mois, ont déclaré deux sources proche du dossier de Reuters. Cependant, il n’est pas prévu de réduire ses enjeux ou de sortir des investissements, ont-ils ajouté.

Le conglomérat chinois et ses filiales Alibaba Capital Partners et Ant Group ont investi plus de 2 milliards de dollars (1,8 mds €) dans des entreprises indiennes depuis 2015 et ont participé à des cycles de financement d’au moins 1,8 milliard de dollars (1,6 mds €) supplémentaires, selon les données de PitchBook, qui suit le financement du marché privé.

Freiner ses investissement pourrait ralentir les plans de collecte de fonds pour certaines sociétés investies par Alibaba en Inde, notamment la plate-forme de paiement Paytm, l’agrégateur de restaurants et le service de livraison de nourriture Zomato, ainsi que l’épicier en ligne BigBasket.