Sélectionner une page

2019-nCoV,Santé,SOCIETE

Coronavirus : les scientifiques s’activent à trouver un vaccin

Le Centre national de contrôle et de prévention des maladies a amorcé ce 27 janvier le développement de vaccins pour lutter contre le nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Le centre a isolé le virus et est en train d’identifier sa souche, a indiqué Xu Wenbo, directeur de l’Institut national de contrôle et de prévention des maladies virales dépendant du centre.

Ce dernier a indiqué que le criblage des médicaments ciblant la pneumonie causée par le nouveau coronavirus est en cours.

Le 23 janvier, des scientifiques américains dans le Journal de l’Association médicale américaine (JAMA), ont annoncé qu’un vaccin candidat pour le nouveau coronavirus (2019-nCoV) pourrait être prêt pour des essais cliniques humains dans trois mois.

Dans leur article, le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), et le Pr Catharine Paules, spécialiste des maladies infectieuses à l’Université de Penn State, ont réalisé des progrès technologiques depuis l’épidémie de SRAS en 2003 et donc considérablement accéléré le calendrier de développement des vaccins.

L’ensemble du processus – de l’obtention de la séquence génomique du virus du SRAS à un essai clinique de phase 1 d’un vaccin à base d’ADN – avait demandé 20 mois de travail, un délai depuis réduit par les chercheurs à 3,25 mois pour d’autres maladies virales.

Aujourd’hui, les scientifiques espèrent ainsi aller encore plus vite pour le vaccin contre le 2019-nCoV, en employant la technologie du vaccin à base d’ARN messager (ARNm), selon les deux docteurs.

Le récepteur humain prédominant pour la glycoprotéine du SRAS est l’enzyme de conversion de l’angiotensine humaine 2 (ECA2). Des analyses préliminaires indiquent que le 2019-nCoV présente une certaine homologie des acides aminés avec le virus du SRAS et pourrait utiliser l’ECA2 comme récepteur.

« Cela pourrait influencer considérablement les prédictions sur la progression potentielle de la pandémie à l’avenir », ont noté Anthony Fauci et Catharine Paules.

Les institutions médicales américaines et chinoises travaillent actuellement de concert au développement d’un vaccin contre ce nouveau coronavirus qui est déjà responsable en Chine de 830 cas confirmés de pneumonie en date de jeudi.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :