Le parc d’attractions Universal Resort à Pékin a fermé ses portes le 26 octobre en raison de mesures de prévention liées au coronavirus. De leurs côtés, les villes de Wuhan et de Canton ont fermé certains quartiers, alors que le nombre de contaminations augmente en Chine malgré sa politique « zéro Covid« .

Le parc n’a pas indiqué la date de sa réouverture mais a annoncé le remboursement ou la reprogrammation des billets. « Nous continuerons à évaluer l’impact sur les opérations et nous nous efforcerons de reprendre les opérations dès que possible », a déclaré Universal Beijing Resort sur le réseau social Weibo.

Le parc est détenu à 30% par Universal Parks & Resorts, filiale de Comcast Corp. et à 70% par l’entreprise publique Beijing Shouhuan Cultural Tourism Investment.

Pékin, où les restrictions d’entrée sont parmi les plus sévères de Chine, a vu le nombre d’infections augmenter après les fêtes de la « Golden Week«  au début du mois d’octobre. La ville a signalé 19 cas symptomatiques et une infection asymptomatique au 25 octobre, alors que dans tout le pays, 1.407 nouveaux cas ont été signalés, soit le nombre le plus élevé en 12 jours.

A Wuhan, où le coronavirus est apparu en décembre 2019, a fermé son quartier de Hanyang après une recrudescence des cas. Tandis qu’à Canton, qui a signalé mardi 27 nouveaux cas locaux de coronavirus symptomatiques et 46 cas asymptomatiques, a classé cinq autres de ses quartiers parmi les plus à risque : Huangpu, Nansha, Panyu, Yuexiu et Conghua.

La croissance économique de la Chine s’est ralentie au quatrième trimestre, les mesures prises pour enrayer la propagation du coronavirus ayant limité les voyages et le transport maritime, ce qui a restreint la consommation et le commerce dans la deuxième plus grande économie du monde.

A l’ouverture du Congrès national du Parti Communiste Chinois, le 16 octobre, le président Xi Jinping a défendu sa gestion de la crise sanitaire, faite de confinements locaux répétés dès l’apparition de cas de contamination par le coronavirus responsable du COVID-19.

« Nous avons adhéré à la suprématie du peuple et à la suprématie de la vie, adhéré à un zéro COVID dynamique (…) et sommes parvenus à d’importants résultats positifs dans la prévention globale et le contrôle de l’épidémie et dans le développement économique et social », a-t-il déclaré.