Sélectionner une page

DOSSIERS,Mers de Chine

Des experts vietnamiens dénoncent la Chine en Mer Orientale

Plusieurs universitaires ont vivement critiqué les activités illégales de la Chine en Mer Orientale, demandant à la Chine de mettre fin à ses actions dans la région, à se conformer au droit international et à mettre en œuvre des mesures de construction de la confiance afin d’éviter les conflits.

Les activités récentes du groupe de navires d’étude géologique chinois Haiyang Dizhi 8 dans le récif corallien de Tu Chinh (Vanguard Bank), en pleine zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam, dans la Mer Orientale.
LIEN

Le professeur Carl Thayer de l’Académie australienne de la Défense a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) à Sydney a assuré que « les actions de la Chine ont violé la ZEE du Vietnam ».

Il a indiqué que « les activités de prospection et d’autres activités à caractère commercial de la Chine dans la région doivent être autorisées par le Vietnam, car seul le Vietnam a le droit à toutes les ressources situées dans les eaux et les fonds marins de sa ZEE ».

D’après ces universitaires, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) doit faire entendre sa voix sur ce problème, car ‘la Chine a également mené des activités similaires dans les eaux des Philippines et de la Malaisie’, a indiqué Carl Thayer.

Selon lui, si les pays de l’ASEAN ne manifestent pas leur opposition, ces actions se répéteront à plusieurs reprises dans l’avenir. « Les pays membres de l’ASEAN devraient faire preuve de fermeté dans leurs dialogues avec la Chine », a-t-il assuré au journal Le Courrier du Vietnam.

De son côté, le Dr Takashi Hosoda, de l’Université Charles de la République tchèque, a estimé que « la Chine sape la confiance de la communauté internationale », ajoutant que « la zone autour du récif de Tu Chinh, où le Vietnam a exploré et exploité le pétrole et le gaz, se trouve entièrement dans la ZEE du Vietnam, et que la Chine n’a aucune base pour revendiquer sa souveraineté sur cette zone ».

Les actions de la Chine ont clairement violé la ZEE et le plateau continental du Vietnam, ainsi que le droit international, en particulier la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), dont la Chine est également membre, a noté Le Courrier du Vietnam.

Selon le Professeur Go Ito, de l’Université japonaise Meiji, « les récentes actions de la Chine en Mer Orientale font l’objet de critiques croissantes de la part de la communauté internationale ».

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire