Sélectionner une page

MONDE,Orient

Des kamikazes attaquent le consulat chinois au Pakistan

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Geng Shuang, « condamne fermement » l’attaque ayant visé son consulat à Karachi, revendiquée par un mouvement séparatiste du Pakistan.

«La Chine condamne fermement toute attaque violente contre des agences consulaires diplomatiques et demande au Pakistan de prendre des mesures concrètes pour assurer la sécurité des citoyens et des institutions chinois au Pakistan», a indiqué Geng Shuang.

Ce dernier a précisé que tous les membres du consulat de Chine à Karachi ainsi que leurs familles étaient en sécurité. Cependant, «les gardes de sécurité ont malheureusement été tués dans le feu croisé», a-t-il déploré affirmant que la Chine avait «exprimé ses condoléances» aux familles des forces de sécurité pakistanaises tuées et sa compassion aux blessés.

Deux civils et deux policiers ont été tués alors qu’ils empêchaient des hommes armés de prendre d’assaut le consulat dans cet attentat revendiqué par un mouvement séparatiste qui qualifie Pékin d’«oppresseur», l’Armée de libération du Baloutchistan (ALB).

Cette organisation lutte pour l’indépendance de la région montagneuse du Baloutchistan, Jiand Baloch, porte-parole de ce groupe rebelle, a déclaré que trois kamikazes avaient mené un assaut contre le consulat.

Les forces de l’ordre ont sécurisé la zone et abattu les assaillants, ont annoncé deux ministres pakistanais. Les trois assaillants ont tous été tués, sans être entrés dans le consulat, les coups de feu ayant été échangés à l’extérieur du bâtiment diplomatique, a précisé Geng Shuang.

« Tous les terroristes ont été éliminés » lors d’une opération « fructueuse » des forces de sécurité, a affirmé le ministre des Affaires étrangères Shah Mehmood Qureshi. « La situation est sous contrôle », s’est réjoui de son côté le ministre de l’Information, Fawad Chauhdry.

La Chine, un des plus proches alliés du Pakistan, a investi des dizaines de milliards de dollars dans le Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC), qui vise à relier sa province occidentale du Xinjiang au port de Gwadar, au Baloutchistan. Mais la Baloutchistan est la plus vaste, la plus pauvre des quatre provinces du Pakistan, malgré ses importants gisements gaziers et miniers.

« De tels incidents ne pourront jamais saper la relation Pak-Chine, qui est plus puissante que l’Himalaya et plus profonde que la mer d’Arabie », a de son côté rassuré le Premier ministre pakistanais Imran Khan, dans un communiqué, tout en ordonnant une « enquête complète » sur l’attaque.

Beijing continuera de soutenir le Corridor économique au Pakistan

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire