Le président américain Donald Trump a mis en garde les autorités chinoises, ce 24 septembre, à la tribune des Nations Unies, assurant que le temps des «abus» en matière commerciale était «révolu» et appelant Beijing à protéger «le mode de vie démocratique» de Hong Kong.

«Pendant des années, ces abus» dans le commerce international «ont été tolérés, ignorés, voire encouragés», a-t-il dénoncé lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, mettant en cause le «mondialisme». «En ce qui concerne l’Amérique, ces jours sont révolus».

Le président des Etats-Unis a aussi assuré regarder «de très près» la manière dont la Chine gère la crise à Hong Kong.

« Le monde s’attend fermement à ce que le gouvernement chinois respecte son traité contraignant conclu avec les Britanniques et entériné par les Nations unies, dans lequel la Chine s’engage à protéger la liberté de Hong Kong, son système juridique et son mode de vie démocratique », a-t-il lancé.

« La manière dont la Chine va décider de gérer la situation en dira long sur son rôle dans le monde à l’avenir », a estimé le milliardaire républicain lors de sa troisième participation à l’Assemblée générale de l’ONU à New York.