En Chine, la femme représente 25% des députes au sein des « Deux sessions »

par | Mar 10, 2021 | Egalité H/F, POLITIQUE

Avec notre stagiaire Gao Qi – Cette année, près de 25 % des députés de l’Assemblée populaire nationale représentaient des femmes, parmi un total de plus de 3000 délégués. Ce taux est supérieur à la moyenne en Asie.

Ces derniers années le statut des femmes en Chine a évolué car les femmes s’engagent davantage dans le monde politique et social, dans le but de promouvoir l’égalité de droits des femmes et des hommes.

Le journaliste Kara du Quotidien du peuple a interviewé trois députés, afin de savoir comment promouvoir l’égalité de genre en Chine et mobiliser plus nombreux de femmes à engager.

Depuis la fondation de Deux sessions, les femmes ont joué un rôle crucial. En 1954, 147 députés féminins étaient présentent au sein des Deux sessions, dont Shen Jilan. Cette dernière aura eu ce poste durant treize ans, ce qui représente le service le plus long comme député des Deux sessions.

Jusqu’en 2020, les femme députés ont occupé 24,9% de places au sein des Deux sessions, ce qui est proche du niveau moyen mondial de la proportion des femmes députés dans les plus hautes instances d’un pouvoir d’État.

Cette année, elle étaient 25,5%, alors que le niveau moyen en Asie est de 20,1%. Avec les représentantes au sein l’Assemblée nationale populaire, les autorités ont annoncé un Plan de développement global des femmes, y compris un projet d’emprunt d’une valeur de 279,5 billion yuan (36 000 milliards d’euros) pour encourager l’innovation et l’entrepreneuriat féminin.

Les trois invitées se sont accordées à dire qu’elle ont reçu une éducation supérieure, leur permettant d’avoir une autre vision de la vie et d’avoir pu changer les choses dans leur quotidien.

« Formée en droits, puisque je deviens un avocat, je cherche la justice par les causes individuelles à travers lesquelles que je trouve des défauts et des lacunes dans la loi pour mieux améliorer la loi », a estimé Fang Yan, député de deux sessions.

« En Chine, l’égalité du genre est un principe fondamental, la situation de l’égalité du genre a beaucoup amélioré qu’avant » a expliqué cette dernière, ajoutant que « le niveau de l’éducation est relativement haut dans notre groupe ethnique. Comme beaucoup de femmes présentent dans les tribus auparavant en Chine, on a mis un grand accent sur la qualité de l’éducation des femmes, car elles ont mis une importance de l’éducation à leurs enfants », a affirmé Du Mingyan, député de CPPCC, vice président de la province de la Mongolie intérieure.

Les députés interviewées encouragent les jeunes femmes à participer activement aux affaires politiques et sociales du pays. Fang Yan a d’ailleurs recommanda aux jeunes femmes d’améliorer leurs compétences et capacités dans leur propre domaines professionnels, afin d’acquérir un niveau élevé de connaissance leur permettant d’évoluer dans leur carrière professionnelle, mais aussi politique.

« Les jeunes femmes de nouvelle génération sont plus expérimentées et compétentes avec leur éducation supérieure reçue. Elles s’intéressent davantage au monde et au peuple ailleurs, à la mode de vie et à la technologie. Avec leur communauté de préférence, elles ont plus de possibilité de créer plus » a indiqué Fang Lan, député présente aux Deux sessions, et professeur à l’université de Shanxishifan.

Cette année, le pourcentage de chercheuses d’emploi munies d’un diplôme de licence ou d’un diplôme supérieur a atteint 55,9%, contre 46,7% pour les hommes. De fait, des niveaux de connaissance plus élevés donnent également plus de confiance aux femmes, ont assuré les trois femmes.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :