Le Produit Intérieur Brut (PIB) de la région autonome du Tibet a augmenté d’environ 10% en 2018, pour s’établir à plus de 140 milliards de yuans (18,5 mds €) l’an dernier.

D’après Qizhala, président du gouvernement régional, le revenu disponible par habitant pour les résidents ruraux de la région a augmenté d’environ 13%, tandis que celui pour les résidents dans les zones urbaines a progressé de plus de 10%.

Selon le rapport de Qizhala, le Tibet a « fait des progrès décisifs » dans la lutte contre la pauvreté, avec 180.000 personnes sorties de la pauvreté. Au total, 14,49 milliards de yuans ont été alloués pour aider 218.000 personnes à déménager pour une meilleure vie, a précisé ce dernier.

Cependant, les dépenses de crédit ont augmenté, avec 368 milliards de yuans (47,9 mds €) de prêts accordés à des entreprises, en hausse de 20% sur un an. Les petites et micro-entreprises, l’agriculture, les projets de lutte contre la pauvreté, les entreprises privées et les créateurs de start-up ont bénéficié de ces prêts.

Les principales industries développée dans la région sont le tourisme, l’énergie propre et la logistique frontalière. D’ailleurs, le gouvernement tibétain souhaite éliminer la pauvreté via ses activités économiques.

La région autonome du Tibet (Chine) s’est engagée à faire sortir 150.000 personnes de la pauvreté et à éliminer la pauvreté absolue en 2019.

« Cette année marque le 70ème anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et une année clé pour que le pays atteigne son objectif de bâtir une société de moyenne aisance à tous les niveaux », a déclaré Qizhala dans son rapport d’activité du gouvernement présenté jeudi lors de la deuxième session de la 11e Assemblée populaire de la Région autonome du Tibet.

« Cette année marque également le 60e anniversaire des réformes démocratiques dans la région et une année clé pour l’élimination de la pauvreté absolue au Tibet », a indiqué ce dernier.

Le Tibet a réalisé des progrès décisifs en matière de lutte contre la pauvreté en 2018, avec 180.000 personnes sorties de la pauvreté, a précisé ce dernier.

« Pour atteindre l’objectif de 2019, la région doit combiner la stratégie de réduction de la pauvreté avec la stratégie de revitalisation rurale, continuer à prendre des mesures comme le développement industriel et la création d’emplois, mener à bien les projets de relogement des populations pauvres et accélérer la construction d’infrastructures et de services publics dans les zones pauvres », a déclaré Qizhala.