Les groupes de biotechnologie cotés à Hong Kong ont exploité des fonds à un rythme record en ce début d’année 2021, alors que les marchés porteurs et l’intérêt croissant des investisseurs mondiaux renforcent le défi de la bourse asiatique concurrente de Wall Street sur le secteur, d’après le Financial Times.

Selon le fournisseur de données Dealogic, l’émission d’actions de suivi par des sociétés de biotechnologie cotées à Hong Kong a atteint 4,1 milliards de dollars (3,7 mds €) en ce début d’année. Cela équivaut à plus de 60% du total pour l’ensemble de 2020.

En 2020, les nouvelles inscriptions en biotechnologie à Hong Kong ont permis de recueillir plus de 6,4 milliards de dollars (5,76 ms €), soit près du double du total de l’année 2020.

La pandémie de coronavirus a contribué à renforcer l’attention des investisseurs sur les traitements médicaux prometteurs et émergents en Chine, où la production de médicaments a également été accélérée par un processus d’approbation rationalisé, a rapporté le quotidien britannique, Financial Times.

«Les investisseurs sont désireux de soutenir les entreprises qui font continuellement de bons progrès cliniques et qui ont des catalyseurs potentiels» après leur introduction en bourse, a expliqué Cathy Zhang, responsable de la santé chez Morgan Stanley pour les marchés financiers mondiaux en Asie.

«La tendance envoie un signal très positif au marché des capitaux de Hong Kong en ce moment que ce secteur est devenu plus mature», a indiqué cette dernière.