La Chine aurait fait usage d’armes à micro-ondes à la fin du mois d’août contre des militaires indiens.

Selon un rapport établi par Jin Canrong, professeur de relations internationales à l’université Renmin de Beijing, l’armée de Chine a fait usage d’armes à micro-ondes à partir de la fin du mois d’août contre des militaires indiens à qui elle s’oppose, dans des litiges frontaliers anciens, dans la région du Ladakh (Himalaya), à plus de 4.000m d’altitude.

Lire aussi : La Chine et l’Inde s’accordent sur un consensus

D’après le quotidien Times, la Chine a transformé deux collines stratégiques occupées par l’Inde en véritables fours à micro-ondes, permettant ainsi aux soldats chinois de consolider leurs positions sans utiliser d’armes à feu, ce qu’interdit en principe un accord passé entre les deux pays.

Jin Canrong a indiqué que les armes à micro-ondes auraient entraîné des malaises, des nausées et des crises de vomissements auprès des Indiens qui n’auraient eu d’autres choix que de battre en retraite.

Lire aussi : « La Chine paie un prix élevé pour provoquer l’Inde »

En juin dernier, un affrontement meurtrier entre la Chine et l’Inde, le premier en 45 ans, avait fait 20 morts côté indien et un nombre inconnu de victimes dans les rangs de la Chine. En septembre, les deux puissances s’étaient rejeté la responsabilité de tirs à leur frontière, les premiers depuis 1975.

La Chine n’est pas le seul pays à avoir développé des armes à énergie dirigée. Les Etats-Unis et l’Europe, qui vient de se doter d’un consortium appelé Pilum pour mettre au point un canon électromagnétique de longue portée, semblent en avoir fait un élément incontournable des conflits militaires des prochaines décennies.