vendredi, juillet 12

La Chine critique Taïwan pour sa position sur Hong Kong

La Chine a critiqué le Parti Démocrate et Progressif de Tsai In-wen à Taïwan pour « ses tentatives de créer le chaos à Hong Kong et de rechercher l’indépendance de Taïwan »

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’Etat

Un porte-parole de Chine continentale a critiqué « l’ingérence de l’autorité du Parti démocrate progressiste (PDP) dans les affaires de Hong Kong », affirmant que son motif était de créer le chaos à Hong Kong et de rechercher « l’indépendance de Taïwan ».

Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taïwan du Conseil des Affaires d’État, a réagit déclaration de la direction du PDP et de certaines forces politiques à Taïwan concernant l’arrestation de Jimmy Lai Chee-ying et d’autres personnes à Hong Kong.

Quelque jour après l’arrestation de Jimmy Lai, patron de presse et fondateur du groupe de médias Next Digital, le 10 août, la dirigeante de Taïwan Tsai Ing-wen a appelé la Chine au dialogue avec les Hongkongais et invité la communauté internationale à soutenir la démocratie dans la Région administrative spéciale (RAS).

Cette dernière a déclaré que « Taïwan a aussi vécu dans le passage de l’autoritarisme à la démocratie. Les premiers membres du DPP ont aussi connu la terreur des multiples arrestations ainsi que le musellement de la presse. Le peuple s’oppose à l’autoritarisme pour défendre la liberté et les droits de l’homme et il est inutile d’entraver sa volonté. Ces tentatives sont vouées à échouer ».

Tsai Ing-wen a aussi souligné que seul le dialogue pourrait permettre de résoudre le conflit et rendre la paix à Hong Kong en ajoutant que le PDP à Taïwan soutiendrait fermement le combat des Hongkongais pour la démocratie.

Suite à ces propos, Ma Xiaoguang a assuré que « l’autorité du PDP s’est depuis longtemps ingérée dans les affaires de Hong Kong, soutenant et encourageant les émeutiers vêtus de noir et attaquant vicieusement le principe d' »un pays, deux systèmes« .

« Le traitement des contrevenants par le gouvernement de Hong Kong est légal et ne tolère aucune ingérence », a indiqué le porte-parole, ajoutant que toute action violant la loi sur la sauvegarde de la sécurité nationale à Hong Kong serait sanctionnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *