Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Xie Feng, a convoqué Jim Nickel, chargé d’affaires de l’ambassade du Canada en Chine, pour déposer des représentations solennelles et une vive protestation concernant la déclaration négative sur Taiwan publiée par les ministres des Affaires étrangères du G7 et le Haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Lire aussi : Pour le G7, il n’y a « aucune justification » pour des manoeuvres militaires chinoises

« La Chine condamne fermement la déclaration du G7 qui confond le bien et le mal », a annoncé Xie Feng , ajoutant que la visite de Nancy Pelosi à Taiwan avait « gravement violé le principe d’une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, sérieusement endommagé le fondement politique des relations Chine-Etats-Unis, gravement enfreint la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Chine, et gravement sapé la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan ».

Selon lui, Washington a défié à plusieurs reprises la ligne rouge de la Chine, sapé les intérêts fondamentaux de la Chine et fait monter les tensions. Pour Xie Feng , les Etats-Unis sont les seuls responsables de la situation actuelle et devaient en assumer l’entière responsabilité.

De plus, Washington a initié les provocations, alors que la Chine a été obligée d’agir en légitime défense, ce qui est légal et raisonnable, a déclaréle vice-ministre, notant qu’au lieu de tenir les Etats-Unis pour responsables, le G7 avait demandé à la partie chinoise de faire preuve de retenue. « C’est une logique flagrante de voleurs », a-t-il indiqué.

Xie Feng a indiqué que le G7 avait gratuitement violé le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, axées sur le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale, et violé de manière flagrante le principe d’une seule Chine, confirmé dans la résolution 2758 de l’Assemblée générale des Nations unies, qui a été adopté par 181 pays et largement observé par la communauté internationale.

« La Chine est déterminée à sauvegarder sa souveraineté et son intégrité territoriale et à contrecarrer les ingérences étrangères dans ses affaires intérieures », a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, ajoutant que « toute tentative de connivence ou de soutien aux forces séparatistes de l’indépendance de Taiwan était vouée à l’échec ».

Le vice-ministre a indiqué que « le G7 n’était aucunement en position de représenter la communauté internationale et ne devait pas s’opposer aux 1,4 milliard de chinois, à la grande majorité des pays du monde et à la justice internationale ».

La Chine exhorte le Canada à corriger immédiatement ses erreurs, à respecter les faits, à arrêter de participer à une confrontation de blocs et à cesser ses actions erronées sur la question de Taiwan. Faute de quoi, la partie canadienne devra en assumer toutes les conséquences, a conclu le vice-ministre chinois des Affaires étrangères.