Yang Jiechi, représentant spécial de Xi Jinping, a annoncée au Président Paul Biya qu’une grande partie de la dette du pays vis-à-vis de la Chine était allégée.

Estimée à 3 000 milliards FCFA (4,58 mds €), le chef de l’état camerounais Paul Biya est parvenu à convaincre son homologue chinois, Xi Jinping, en décembre 2018, d’alléger «la dette sans intérêt du Cameroun envers la Chine à l’échéance fin 2018», a précisé la présidence de la République.

Yang Jiechi, également membre du bureau politique du comité central du PCC et directeur du bureau de la Commission des Affaires étrangères, a indiqué au président que la Chine annulait une grande partie de la dette du Cameroun arrivée à échéance en fin 2018.

A lire aussi : La Chine détient 67,7% de la dette bilatérale du Cameroun

Lors de sa rencontre avec Paul Biya, Yang Jiechi a indiqué que l' »amitié sino-camerounaise avait une longue histoire et qu’elle avait résisté à l’épreuve du temps et aux aléas internationaux ».

En marge du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) en septembre à Beijing, les présidents Xi Jinping et Paul Biya « sont parvenus à des consensus importants », a précisé Yang Jiechi.

Ce dernier a évoqué « un nouveau point de départ historique pour les relations sino-camerounaises, caractérisées par de multiples opportunités de développement à l’avenir ».

La visite de Yang Jiechi a souligné que sa visite visait à « approfondir les échanges bilatéraux pour concrétiser les consensus auxquels les deux chefs d’Etat sont parvenus et les résultats du sommet du FOCAC, élevant davantage la coopération amicale bilatérale ».

De son côté, Paul Biya a assuré que « le Cameroun attache une grande importance au développement de ses relations avec la Chine », ajoutant que son pays appréciait le fait que la Chine fournisse depuis longtemps un soutien et une assistance dynamiques au Cameroun.