La Chine et la Russie ont signé des contrats pour le déploiement des stations du système chinois Beidou en Russie et des stations russes GLONASS en Chine, a déclaré la société d’État russe Roscosmos.

Début février 2022, la Chine et la Russie ont annoncé un accord de coopération étroite entre leurs systèmes respectifs de positionnement par satellite, BeiDou et Glonass. Cette nouvelle étape, qui prévoit notamment d’assurer la « complémentarité des deux systèmes », vise à étendre un accord déjà signé en 2018 entre les deux puissances.

Dans le cadre de ce rapprochement, « les deux parties vont coordonner leur programmation pour maximiser l’utilisation des ressources par les deux systèmes dans le futur », a expliqué au South China Morning Post, Clark Shu, chercheur en télécommunication de L’Université des sciences et technologies électroniques de Chine.

Cette coopération ouvre donc la voie à une coopération stratégique dans les projets de navigation par satellite. D’ailleurs, les stations chinoises seront basées à Obninsk, Irkoutsk et Petropavlovsk-Kamchatsky, tandis que les stations GLONASS russes seront situées à Urumqi, Changchun et Shanghai.

Le PDG de Roscosmos, Yury Borisov, a déclaré qu’« utilisés simultanément, les systèmes russe et chinois – GLONASS et Beidou – augmenteront la précision et la fiabilité de la navigation. Par conséquent, nous sommes intéressés par une coopération plus large dans l’utilisation des systèmes GLONASS et Beidou, ainsi que de nouvelles technologies de navigation basées sur eux ».

Les instituts chinois et russes coopèrent également dans les services de soutien, avec le Centre de recherche sur les tests et l’évaluation du Bureau chinois de navigation par satellite et le Centre russe d’information et d’analyse pour le soutien des coordonnées, du temps et de la navigation de l’Institut central de recherche pour la construction de machines (TsNIIMash) conjointement. fournir des services d’assistance à l’information aux clients GLONASS et Beidou.

Les systèmes garantissent la complémentarité des systèmes mondiaux de navigation par satellite de la Chine et de la Russie, y compris la coopération en matière de communications et de surveillance.

Dans le domaine du commerce, ces satellites peuvent être utilisés pour vérifier, via les technologies de la chaîne de blocs, les origines exactes des composants dans toutes les sphères du processus de fabrication, permettant d’améliorer l’analyse du contrôle qualité et la vérification des produits.