Sélectionner une page

Amériques,MONDE

«La Chine va entrer dans une nouvelle phase d’ouverture»

Xi Jinping a promis une « nouvelle phase » d’ouverture de l’économie de son pays, promettant une baisse des taxes, et plusieurs mesures visant à faciliter la présence des entreprises étrangères en Chine.

Cette déclaration survient après le tweet du président américain Donald Trump, indiquant : Quand une voiture est envoyée aux États-Unis en provenance de Chine, il y a un tarif à payer de 2 1/2%. Quand une voiture est envoyée en Chine à partir des États-Unis, il y a un tarif à payer de 25%. Cela ressemble-t-il à un commerce libre ou équitable? Non, ça ressemble à STUPID TRADE – ça continue pendant des années!

Lors d’un discours solennel retransmis en direct à la télévision, Xi Jinping n’a pas mentionné directement le risque de guerre commerciale avec les Etats-Unis, mais évoqué une série de mesures qui semblent répondre aux attaques de Donald Trump.

« La Chine va entrer dans une nouvelle phase d’ouverture« , a assuré le président chinois devant de hauts responsables internationaux, dont la directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, au Forum de Boao pour l’Asie, une conférence surnommée le « Davos chinois ».

Ce dernier a assuré que son pays «ne cherche pas l’excédent commercial! Nous espérons sincèrement muscler nos importations», bien que l’énorme déficit des Etats-Unis vis-à-vis de la Chine s’élève à 375 milliards de dollars (307,5 milliards d’euros) en 2017 selon Washington.

Le discours de Xi Jinping arrive au moment où Donald Trump menace d’imposer des droits de douane sur 150 milliards de dollars (123 mds €) d’importations chinoises. Le président chinois s’est aussi engagé à réduire « considérablement » cette année ses droits de douane sur les importations d’automobiles et « d’autres produits » non identifiés.

Les voitures importées en Chine font l’objet d’une taxe prohibitive d’au moins 25%, dénoncé par Donald Trump pour critiquer les politiques commerciales « protectionnistes » de Beijing.

Xi Jinping fait beaucoup de promesses

Beijing s’était déjà engagé en novembre 2017 à réduire ces droits de douane « à un rythme approprié« , tandis que le conseiller économique de Xi Jinping, Liu He, avait évoqué en janvier 2018 à Davos « un abaissement graduel ».

Xi Jinping s’est aussi engagé à ouvrir davantage les entreprises chinoises aux investisseurs étrangers : « nous devons nous assurer que les mesures pour assouplir les restrictions sur les investissements étrangers dans la banque, le courtage, l’assurance, seront matérialisées », a-t-il expliqué à l’ouverture du Forum Boao.

Il a également promis un assouplissement des restrictions à la présence de capitaux étrangers dans les entreprises chinoises actives dans les industries automobile, navale et aéronautique. En effet, dans ces secteurs, les constructeurs étrangers doivent s’associer avec des partenaires chinois au sein de coentreprises qu’ils ne peuvent pas contrôler.

Sur le dossier de la propriété intellectuelle, Xi Jinping a promis « une protection renforcée », via une restructuration de l’institution en charge du dossier et un durcissement des sanctions. Ce dernier a estimé que dans ce domaine, les entreprises chinoises « ont encore plus de besoins que les firmes étrangères », a-t-il néanmoins cinglé.

Autre point adressé par le président chinois à son homologue américaine, Xi Jinping a appelé « les pays développés à cesser de restreindre arbitrairement le commerce de produits de haute technologie », Washington limitant l’exportation de certaines technologies jugées sensibles vers la Chine.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :