Plusieurs marques ont mit fin à leur collaboration avec l’acteur chinois, Li Yifeng , accusé de fréquenter des prostituées.

Il est la dernière célébrité en date à tomber en disgrâce en Chine. Prada et le producteur de cognac Rémy Martin ont mis fin à leur collaboration avec Li Yifeng, arrêté le 11 septembre à Pékin.

L’acteur âgé de 35 ans, qui a notamment incarné le jeune Mao Zedong au cinéma, a été arrêté à Pékin pour avoir «eu recours à la prostitution», a rapporté dimanche la télévision publique CCTV.

Depuis, plusieurs marques ont annoncé dans des communiqués séparés prendre leurs distances avec Li Yifeng. Le producteur français de cognac Rémy Martin, le fabricant italien de montres Panerai, et la marque de luxe Prada. L’acteur était encore en août sur un podium à Pékin pour présenter la collection automne 2022 de la marque.

Les employés du secteur du divertissement doivent «considérer la moralité et l’art comme le devoir de leur vie», a indiqué dans un communiqué l’Association chinoise des artistes de télévision.

En Chine, les autorités sanctionnent les excès dans le secteur du divertissement. Depuis 2021, le nombre de personnalités à être éclaboussées pour des pratiques jugées peu vertueuses augment :

  • le pianiste Li Yundi, de renommée internationale, avait été arrêté en 2021 à Pékin pour les mêmes motifs que l’acteur Li Yifeng.
  • l’acteur-chanteur Kris Wu, immense star en Chine, a, lui, été accusé de viol en 2021. Plusieurs marques internationales avaient alors rompu leurs liens avec celui dont le visage était omniprésent dans le pays dans les publicités.
  • l’influenceuse Viya, un temps très en vue pour ses vidéos de téléachat sur Internet, avait de son côté été épinglée pour fraude fiscale fin 2021 et condamnée à payer la somme de 1,3 milliard de yuans (alors 181 millions d’euros).