Le gouvernement américain a ouvert une enquête sur la reprise de l’application populaire TikTok par l’entreprise chinoise ByteDance. Selon lui, l’application pourrait présenter une menace pour la sécurité car la Chine peut collecter des données.

En novembre 2018, ByteDance avait racheté l’application Musical.ly, qui était utilisée principalement par les adolescents pour réaliser de courtes vidéos de karaoké. Musical.ly recensait alors 60 millions d’utilisateurs en Europe et aux USA.

Or, bien que l’entreprise chinoise avait promis de ne pas intégrer Musical.ly à ses autres applications sur le réseau chinois. En 2019, ByteDance a intégré l’application misicale dans une autre similaire, TikTok. Au cours des douze derniers mois, TikTok a été téléchargée plus de 750 millions de fois.

Suite à cela, les sénateurs américains démocrate Chuck Schumer et républicain Tom Cotton ont alerté les services secrets fin octobre 2019 pour qu’une enquête soit ouverte. Selon eux, les experts doivent établir si la sécurité nationale américaine est menacée par TikTok et d’autres plateformes chinoises.

D’après le journal New York Times, ByteDance a indiqué que la première priorité de la société était de « gagner la confiance des consommateurs et régulateurs aux USA ». Un porte-parole a d’ailleurs insisté sur le fait que TikTok ne partageait aucunes données des utilisateurs avec la Chine.

L’application TikTok ne peut pas être utilisée en Chine, mais ByteDance doit se soumettre à la législation chinoise, ce qui implique pour les américains de se soumettre aux services de renseignement.