jeudi, juillet 25

Le secrétaire général de l’ASEAN en visite en Chine

Qin Gang, conseiller d’Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, a rencontré le 27 mars le secrétaire général de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), Kao Kim Hourn.

« La stabilité et la continuité des politiques intérieures et étrangères de la Chine et sa cause de promotion du renouveau national à travers la modernisation chinoise insuffleront davantage d’éléments de stabilité à la paix et à la tranquillité régionales, et fourniront une force motrice plus forte au développement et à la prospérité de la région », a expliqué le ministre chinois.

Cette année marque le 10ème anniversaire de la proposition de la Chine de construire « une communauté d’avenir partagé Chine-ASEAN plus étroite ». Le 27 novembre 2020, le Président chinois Xi Jinping avait indiqué : « en 2013, j’ai avancé l’intention de construire avec les pays de l’ASEAN la Route de la Soie maritime du XXIe siècle et une communauté d’avenir partagé Chine-ASEAN plus étroite ».

Ce dernier a assuré que « la Chine prend l’ASEAN comme une priorité dans sa diplomatie de voisinage et une région clé dans la coopération de qualité dans le cadre de « la Ceinture et la Route », entend favoriser la coopération avec l’ASEAN dans divers domaines et maintenir le bon élan de la prospérité et du développement de la région, en vue de construire une communauté d’avenir partagé Chine-ASEAN encore plus étroite ».

Cette année marque également le 20ème anniversaire de l’adhésion de la Chine au Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est. La Chine, puissance nucléaire, a signé le 8 octobre 2003 à Bali un pacte de non-agression avec dix pays voisins du Sud-Est asiatique.

Le but est d’assurer une « paix permanente » dans un vaste espace abritant plus de trois milliards d’habitants. La signature de ce traité de non-agression avec Pékin «dénote la confiance entre la Chine et l’Asean. C’est un très important texte pour les deux parties», a déclaré le Premier ministre de Singapour Goh Chok Tong, à l’époque.

« La Chine et les pays membres de l’ASEAN ont coexisté pacifiquement et donné un exemple de bon voisinage et d’amitié », a indiqué Qin Gang.

Avec l’entrée en vigueur du Partenariat économique régional global (Regional Comprehensive Economic Partnership, RCEP), la Chine et les pays de l’ASEAN comptent engranger d’importants résultats dans les négociations de la version 3.0 de la Zone de libre-échange (ZLE) Chine-ASEAN (ACFTA).

En novembre 2022, les dirigeants de l’ASEAN et de la Chine ont affirmé que l’ACFTA contribue à approfondir et à élargir davantage les relations économiques ASEAN -Chine et à contribuer à la reprise économique post-pandémique de la région.

Cette zone de libre-échange couvre tous les domaines d’intérêt mutuel, notamment les économies numérique et verte, la connectivité de la chaîne d’approvisionnement, la concurrence, la protection des consommateurs et les micro, petites et moyennes entreprises.

Par la suite, le ministre chinois a indiqué que « la Chine est prête à travailler avec les membres de l’ASEAN pour éliminer l’ingérence extérieure, mettre en œuvre pleinement et efficacement la Déclaration sur la conduite des parties en mer de Chine méridionale, et parvenir à un accord rapide sur le Code de conduite en mer de Chine méridionale (COC), afin de fournir une garantie pour faire de la mer de Chine méridionale une mer de paix, d’amitié et de coopération ».

Qin Gang a noté que le Myanmar était un membre de la grande famille de l’ASEAN, et que la Chine soutenait l’ASEAN dans son rôle constructif concernant les affaires liées au Myanmar à la manière de l’ASEAN.

Le secrétaire général de l’ASEAN, Kao Kim Hourn, a indiqué que « la Chine était un bon partenaire de l’ASEAN, et que l’ASEAN était disposée à renforcer davantage la coopération avec la Chine dans divers domaines, à accélérer les négociations sur la version 3.0 de la ZLE Chine-ASEAN ».

Les deux parties vont organiser des activités commémoratives marquant le 20e anniversaire de l’adhésion de la Chine au Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est et le 20e anniversaire de l’Exposition Chine-ASEAN, et à renforcer les consultations du COC.

L’ASEAN apprécie le soutien de la Chine « à la centralité de l’ASEAN et à son rôle constructif dans la désescalade de la situation au Myanmar ». De plus, « l’ASEAN soutient l’Initiative pour le développement mondial proposé par la Chine, exprime son accord concernant les échanges et l’apprentissage mutuel entre diverses civilisations, et est prête à coopérer avec la Chine sur la mise en œuvre des initiatives pertinentes », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *