Sélectionner une page

ECONOMIE

« L’économie chinoise a maintenu une croissance stable »

« Face à d’importants obstacles externes issus du protectionnisme commercial dans certaines économies majeures, la Chine a maintenu une croissance stable en 2019, et les principaux indicateurs économiques sont restés dans une fourchette appropriée », a déclaré Yi Gang, le gouverneur de la Banque populaire de Chine.

Dans un communiqué adressé à la réunion ministérielle du Comité monétaire et financier international (CMFI) du Fonds monétaire international (FMI), le gouverneur de la banque centrale chinoise a assuré que la structure économique de la Chine s’était encore améliorée.

« La restructuration économique a progressé de manière continue, l’offre et la demande globales sont pour l’essentiel en équilibre et la croissance est devenue plus résiliente », a souligné Yi Gang lors des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

« Au cours des trois premiers trimestres de l’année, le PIB de la Chine a augmenté de 6,2%, apportant une contribution importante à la croissance mondiale. La consommation et les investissements ont continué de croître régulièrement malgré les pressions à la baisse », a-t-il déclaré.

A lire aussi : La croissance chinois au plus bas depuis 1992

Le gouverneur de la banque centrale de Chine a également noté que la valeur totale des importations et des exportations de biens du pays au cours des trois premiers trimestres avait augmenté de 2,8% par rapport à la même période de l’année dernière.

« Les autorités se sont davantage concentrées sur la qualité de la croissance et l’économie est devenue plus équilibrée », a déclaré Yi Gang, ajoutant que la consommation intérieure « jouait un rôle encore plus important » dans la croissance, les dépenses de consommation contribuant pour plus de 60% à la croissance du PIB.

« Face aux incertitudes grandissantes et aux pressions à la baisse, la Chine a redoublé d’efforts pour améliorer sa structure économique et faire progresser son programme de réformes et d’ouverture », a indiqué le gouverneur de la banque centrale.

Ce dernier a rappelé qu’en 2019, « la liste négative des investissements étrangers a encore été raccourcie, tandis que l’accès au marché des industries agricole et minière a été assoupli et que des progrès significatifs ont été réalisés dans l’ouverture du secteur financier ». Par la suite, la Chine restera fermement attachée à une ouverture totale, a-t-il encore noté.

« Nous allons ouvrir davantage le secteur manufacturier, le secteur financier et d’autres secteurs de services modernes, faire progresser la réforme du mécanisme de change et la convertibilité du RMB dans le compte de capital, abaisser les droits globaux, continuer à améliorer les lois et règlements pertinents et renforcer la protection des droits de propriété intellectuelle », a déclaré M. Yi, ajoutant que « les efforts dans tous ces domaines créeront un environnement propice à la stabilité et au développement à long terme ».

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire