Le ministre chinois du Commerce Wang Wentao et son homologue américaine Gina Raimondo se sont entretenus ce 10 juin par téléphone pour échanger des points de vue sur les questions et les préoccupations relatives de façon franche et pratique.

Lors de cet entretien initié par les Etats-Unis, Wang Yi et Gina Raimondo ont souligné l’importance du dialogue et de la communication entre la Chine et les Etats-Unis dans le domaine commercial et se sont accordés pour favoriser un développement sain de la coopération pratique en matière de commerce et d’investissement tout en gérant correctement leurs différends.

Lire aussi : Nouveaux échanges entre la Chine et les Etats-Unis

Les hauts responsables du commerce de la Chine et des Etats-Unis reconnaissent l’importance des échanges commerciaux et garderont leurs lignes de communication ouvertes, était-il dit dans le communiqué chinois après que le ministre du commerce Wang Wentao s’est entretenu avec la secrétaire américaine au Commerce Gina Raimondo.

« Ils sont convenus de promouvoir le développement sain du commerce et des investissements et de coopérer de manière pragmatique pour gérer leurs différends », a déclaré le ministère chinois du commerce.

Début mai 2021, le vice-premier ministre chinois Liu He s’est entretenu avec la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen. Il a eu un échange de vues tout aussi « franc » avec la représentante américaine au commerce, Katherine Tai à la fin du mois dernier.

La Chine et les Etats-Unis sont à couteaux tirés sur de nombreux fronts, le Sénat américain ayant récemment approuvé un vaste ensemble de lois visant à renforcer la capacité du pays à concurrencer la technologie chinoise, ce qui a suscité de vives critiques de la part de la Chine.

Le Pentagone rappelé à l’ordre sur la Chine

En parallèle, le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, a rappelé le Pentagone à l’ordre sur la Chine, estimant que ce dernier n’avait pas encore traduit agit dans le cadre des mesures prises pour contrer la montée en puissance de la Chine, que les États-Unis considèrent comme leur adversaire stratégique numéro un.

«Au travail!», a déclaré Lloyd Austin en annonçant de nouvelles mesures pour restructurer le Pentagone. La stratégie de défense américaine publiée en 2018 identifiait déjà la Chine comme une des principales menaces à contrer pour les États-Unis. Mais depuis trois ans, aucune démarche n’a été faite pour mettre ce principe en œuvre, selon les conclusions d’un groupe de travail mis en place en février par le président Joe Biden pour affronter plus vigoureusement la Chine.

Le groupe de travail mit en place par Joe Biden a constaté « un fossé entre les paroles et les actes, en ce qui concerne la priorité affichée à la Chine et ce que nous avons constaté dans un certain nombre de domaines en termes de ressources et de décisions« , a indiqué à la presse un haut responsable du ministère de la Défense ayant requis l’anonymat.

« La stratégie de défense nationale de 2018 était cruciale (…) mais avec la directive d’aujourd’hui, il s’agit de s’assurer que le ministère de la Défense répond à cette priorité », a-t-il ajouté.