Les exportateurs de produits agricoles et alimentaires en Chine doivent déclarer que les produits sont exempts de coronavirus.

L’Administration des douanes de Chine a demandé aux exportateurs de denrées alimentaires du pays de signer une déclaration, attestant que les produits agricoles alimentaires ne sont pas contaminés par le nouveau coronavirus.

La déclaration indique que l’exportateur est disposé à se conformer aux lois chinoises et aux directives de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il doit ainsi garantir que le virus de Covid-19 n’a pas contaminé les produits agricoles et alimentaires importés en Chine.

La Chine a commencé à tester la nourriture importée pour le coronavirus après une épidémie sur un marché alimentaire de gros de la capitale. Le marché de gros de Xinfadi, principal lieu d’approvisionnement en fruits et légumes de Beijing, est soupçonné d’être la source des nouvelles contaminations. Le virus a notamment été découvert sur des planches à découper utilisées pour du saumon importé.

À Tianjin, le principal port de Pékin, les autorités testent tous les conteneurs de viande, selon les importateurs de Chine. Plus de 30.000 échantillons de viande, fruits de mer, légumes et fruits ont fait l’objet de tests entre le 11 et le 17 juin. Tous se sont révélés négatifs pour le coronavirus, ont annoncé les douanes.

«Il est très coûteux et long de tester tous les produits. Ils demandent aux fournisseurs de signer cette lettre afin qu’ils puissent revenir à la normale», a déclaré un exportateur de viande à l’agence de presse Reuters.