D’après les données publiées par le Bureau national des statistiques (NBS) et le ministère des Affaires civiles de Chine, les jeunes, hommes et femmes, ont une vision négative du mariage, préférant finir leur études.

Les statistiques officielles révèlent que le taux de mariage à travers le pays n’était que de 7,2% en 2018, son plus bas niveau des dix dernières années. Dans les zones développées, le taux de mariage est au plus bas. Ainsi à Shanghai, le taux de mariage est le plus bas du pays, seules 4,4 personnes sur 1 000 se sont mariées.

Li Jianxin, professeur du département de sociologie de la Beijing University, a expliqué au Quotidien du peuple, que « les mariages et les grossesses précoces sont très populaires parmi les générations plus âgées en Chine, mais aujourd’hui, l’individualisme prévaut sur le culte de la famille ».

Les chercheurs ont réalisé des entretiens avec des adultes non mariés, mettant en ergue que leur situation matrimoniale actuelle varient d’une personne à l’autre. Certains jeunes remettent leur mariage à plus tard, de peur des exigences accrues en matière d’appartements matrimoniaux, de voitures et autres cadeaux de fiançailles.

D’ailleurs, la hausse des coûts du mariage est « une cause majeure du mariage tardif et de non-mariage », selon les résultats de l’enquête. Zhou Ruoyu, professeur de psychologie dans une université chinoise, a expliqué que « la plupart des Chinois, en particulier les hommes, devront atteindre l’âge de 40 ans, c’est à dire lorsqu’ils accumuleront la richesse attendue pour un mariage »

« En revanche, une majorité de femmes a déclaré être capables de mener une vie heureuse sans mariage », a précisé ce dernier. De nombreuses femmes préfèrent ne pas se marier, afin d’éviter de changer leur qualité de vie qui se dégraderait si elles se mariaient.