Après la fondation de la République Populaire de Chine en 1949, l’Armée Populaire de Libération (APL) s’est développée de manière graduelle, afin de créer des forces armées, composées des unités d’active et de réserve de l’APL, des unités de la police armée et de la milice populaire.

Les unités d’active et de réserve de l’Armée Populaire de libération. L’APL est composée des unités d’active et des unités de réserve :

  • les unités actives sont les forces terrestres, navales et aériennes, la deuxième artillerie, les académies et écoles militaires et les institutions des sciences et techniques de défense.

Les forces terrestres comprennent l’infanterie, les unités blindées, l’artillerie, le génie, le corps de transmission et le corps de défense contre les armes chimiques. Elles sont organisées en corps d’armée (groupe d’armée), division (brigade), régiment, bataillon, compagnie, section et escouade.

La marine est composée de flottes, de bases navales et de zones de garde maritime, a sous sa juridiction la flotte de mer de Chine orientale, la flotte de mer de Chine méridionale et la flotte du Nord. Les bases navales sont généralement subordonnées aux flottes et ont sous leur juridiction des zones de garde maritime et des unités de bâtiments de guerre. La marine populaire est divisée en unités des navires de surface, unités de sous-marins, forces aéronavales, forces de défense du littoral et détachement de fusiliers marins.

Les forces aériennes sont composées de celles des zones militaires, de (corps d’armée) divisions, de régiments (aérodromes et stations), et d’escadres, et sont divisées en aviation militaire, unités de missiles sol-air, unités de parachutage et unités de radar.

La Deuxième Artillerie, autrement dit les unités de missiles stratégiques, est équipée de systèmes de missiles stratégiques sol-sol et est chargée de lancer la contre-attaque nucléaire stratégique. Elle est dirigée directement par la Commission militaire centrale.

Les académies et écoles militaires sont subordonnées respectivement, selon leur juridiction et la nature de leurs activités, à la Commission militaire centrale, aux départements généraux, aux zones militaires et aux divers armes et services de l’armée.

Les établissements des recherches scientifiques et techniques de défense comprennent des instituts de recherches et des bases d’essai.

  • les unités de réserve, fondées en 1983, sont constituées avec des militaires d’active comme ossature et sur la base des officiers et des soldats de réserve, selon les normes unifiées, et capables de se mobiliser rapidement en temps de guerre. Les divisions et les régiments de réserve sont inclus dans la structuration de l’armée, et ont leur immatriculation et leur étendard. Les unités de réserve dépendent en temps ordinaire de la région militaire de province et sont commandées par les unités d’active désignées, une fois mobilisées en temps de guerre.

Les unités de la police armée populaire font partie des forces armées du pays. Elles ont été créées en juin 1982 sur décision du Comité central du Parti communiste chinois. Fondé en avril 1983 à Pékin, leur quartier général est subordonné au Conseil des affaires d’Etat, et est dirigé par lui et la Commission militaire centrale. Les unités de la police armée sont dirigées et gérées de façon unifiée et commandées à divers échelons.

Elles observent la Loi de l’Etat sur le service militaire, les décrets et ordonnances, et les systèmes et règlements afférents de l’Armées populaire de libération de Chine et jouissent des mêmes traitements que l’APL. Elles ont pour mission essentielle de sauvegarder la souveraineté et la dignité de la nation, de maintenir l’ordre social, de défendre les organes de direction du Parti et du gouvernement, les importants objectifs de l’Etat et la sécurité du peuple en vie et en biens.

Elles établissent les organismes de direction à trois niveaux : quatier général, brigade et détachement. Elles comprennent principalement les unités du maintien de la sécurité intérieure, gérées par les départements de sécurité publique, telles que les unités de garde-frontière, de sapeurs-pompiers et de garde, et les unités dirigées par divers départements du Conseil des affaires d’Etat et le quartier général de la police armée, telles que les unités d’hydro-électricité, de communications, d’extraction d’or et de forêts.

La milice populaire constitue les forces armées populaires, non détachées des activités productrices, et faisant partie des forces armées du pays. Sous le commandement des organes militaires, elle assume des tâches de préparatifs au combat, de combats défensifs et d’assistance au maintien de l’ordre social.