lundi, juillet 15

Les projets des routes de la soie sont « viables budgétairement

Face aux accusation d’être un « piège de la dette » pour les pays pauvres, le président Xi Jinping a défendu son initiative. Ce dernier a assuré lors de l’ouverture du 2nd Forum La Ceinture et la Route à Beijing que les projets sont « viables budgétairement » pour les pays participants.

« Tout doit être fait de manière transparente et nous devons avoir une tolérance zéro pour la corruption », a-t-il ajouté dans son discours. Pour la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, les investissements issus des nouvelles routes de la soie « ne doivent aller que là où ils sont viables ».

Devant plusieurs centaines de participants, cette dernière a plaidé pour « une plus grande transparence, des appels d’offres ouverts et concurrentiels et une meilleure évaluation des risques dans la sélection des projets ».

Depuis le lancement du programme en 2013, la Chine a investi au total 80 milliards d’euros dans divers projets et les diverses banques ont prêté entre 175 et 265 milliards, d’après des données chinoises.