Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine, a accusé ce 16 mars la Chine de «semer la désinformation et des rumeurs abracadabrantes» sur l’origine du coronavirus.

Dans un entretien téléphonique avec Yang Jiechi, plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la politique étrangère, il lui a fait part «des fortes objections américaines» face aux «efforts» de Beijing pour «faire porter le chapeau aux Etats-Unis pour le Covid-19».

A lire aussi : « L’origine chinoise du nouveau coronavirus remise en question »?

«Le secrétaire d’État a souligné que le moment était mal choisi pour semer la désinformation et des rumeurs abracadabrantes, et que l’heure était plutôt à l’union des pays pour combattre cette menace commune», selon un communiqué du département d’État.

Washington avait déjà convoqué l’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis pour protester, suite aux tweets de Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

A lire aussi : L’ambassadeur de Chine aux États-Unis convoqué

Ce dernier a laissé entendre que l’armée américaine avait introduit le virus à Wuhan, la ville de Chine d’où est partie l’épidémie en décembre 2019 selon la plupart des scientifiques.

A lire aussi : Les Etats-Unis à l’origine du coronavirus

Mike Pompeo avait auparavant lui-même provoqué l’agacement de la Chine en parlant du «virus de Wuhan», contrairement aux recommandations de l’Organisation mondiale la santé.