Moderna a discuté avec le gouvernement chinois au sujet de la fourniture de vaccins contre le Covid-19, mais aucune décision n’a encore été prise, selon les déclarations du directeur général, Stéphane Bancel, à l’agence de presse, Reuters.

Alors que le monde lève progressivement les restrictions liées au COVID-19, la Chine continue d’appliquer la politique « zéro covid » à travers des mesures de confinement dans le pays et de mener des tests de masse pour éradiquer le virus.

La Chine n’a jusqu’à présent approuvé aucun vaccin étranger pour lutter contre le COVID-19 et s’appuie sur plusieurs vaccins développés au niveau national.

« Nous sommes ouverts, nous en avons la capacité », a déclaré Stéphane Bancel en marge d’une conférence de presse à Tokyo au sujet de la fourniture de ses vaccins à base d’ARN messager à la Chine. Ce dernier a refusé de dire si Moderna avait soumis son vaccin pour approbation en Chine.

Un porte-parole de Moderna a déclaré que ces discussions avaient eu lieu auparavant et qu’il ne pouvait pas dire si elles étaient toujours en cours.