Le Parti communiste chinois (PCC) devrait amender ses statuts lors de son prochain congrès national, le 18 octobre, d’après le Quotidien du Peuple. Ce changement de statut intervient alors que le président est devenu en octobre 2016, le « statut central » de Xi Jinping.

Le PCC sera amendé en octobre

Le Bureau politique du Comité central du PCC a discuté le 18 septembre d’un projet d’amendement des statuts lors d’une réunion présidée par Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC.

Cet amendement se base selon le quotidien sur « la nouvelle situation et les nouvelles tâches » qui incombent au parti. Ainsi, le politburo pourra continuer à « promouvoir le développement du socialisme à la chinoise et l’édification du Parti ».

Le communiqué du Comité central précise que « l’amendement doit prendre en compte les théories essentielles et les réflexions stratégiques », qui seront présentées lors du 19e Congrès national. « Les statuts amendés doivent représenter pleinement la dernière sinisation du Marxisme, les nouveaux concepts de gouvernance, les pensées et les stratégies du Comité central du PCC depuis le 18e Congrès national, ainsi que les expériences récentes sur l’adhésion à la direction du Parti et le renforcement de la direction du Parti, et la gouvernance stricte du Parti« , selon le communiqué.

Avec l’amendement proposé, le PCC devrait devenir « plus vigoureux et fort, et lui permettre de maintenir un lien étroit avec le peuple ».

« La pensée d’un développement pour le peuple doit être mise en oeuvre pour résoudre les problèmes préoccupants auxquels le pays est confronté, et un plan stratégique doit être élaboré pour la cause du Parti et celle du pays afin de promouvoir des progrès équilibrés tant économiques, politiques, culturels, sociaux qu’écologiques, et pour la concrétisation coordonnée de la stratégie des Quatre intégralités* », note le communiqué.

Le statut central de Xi Jinping est le consensus du PCC

« Identifier Xi Jinping comme l’élément central du PCC représente un haut niveau de consensus du Parti« , a déclaré Huang Kunming, chef adjoint exécutif du Département de l’information du Comité central du PCC, le 29 octobre 2016 lors d’un point presse.

« Au cours du processus de collecte des opinions sur deux documents approuvés lors de la sixième session plénière du 18e Comité central du PCC, les départements centraux et locaux, ainsi que l’armée, ont exprimé leur soutien à l’idée de placer Xi jinping au centre du Comité central du PCC et de l’ensemble du PCC lors de la session« , a indiqué Huang Kunming.

Dans un communiqué publié le 27 octobre 2017 à l’issue d’une session de quatre jours du Comité central du PCC, le PCC a appelé tous ses membres à « s’unir étroitement autour du Comité central du PCC, avec le camarade Xi Jinping en son centre« , et à « sauvegarder de manière ferme l’autorité du Comité central du PCC et sa direction centrale et unifiée« .

La reconnaissance du statut central de Xi Jinping « répond à la volonté commune du PCC ainsi qu’à l’attente commune du Parti, de l’armée et du peuple de tous les groupes ethniques selon le communiqué du comité, ajoutant que ce nouveau statut est « un pas considérable pour sauvegarder l’autorité du Comité central du PCC et maintenir l’unité et la direction centrale et unifiée du Parti »

Les participants à la session auraient tous convenu que le président et secrétaire général du PCC « méritait d’être considéré comme le centre du Comité central du PCC et du Parti, comme l’ont prouvé les pratiques depuis le 18e Congrès national du PCC tenu fin 2012 ».

Selon lui, « un centre est nécessaire pour permettre au PCC de maintenir son statut de parti au pouvoir marxiste fort et puissant et d’aiguiller la grande cause du socialisme à la chinoise ».

 

* Quatre intégralités : édification intégrale de la société modérément prospère; approfondissement intégral de la réforme; promotion intégrale de l’Etat de droit; et renforcement intégral de la gouvernance du Parti.