« Autoriser les citoyens américains à porter plainte contre la Chine pour la pandémie de COVID-19 serait une grave erreur », selon une sénatrice californienne.

« Nous lançons une série d’événements inconnus qui pourrait être très, très dangereux. Je pense qu’il s’agit d’une grave erreur », a déclaré la sénatrice Dianne Feinstein, lors d’une audition de la commission judiciaire du Sénat.

Cette dernière a indiqué que la Chine avait sorti des dizaines de millions de personnes de la pauvreté en un temps réduit, Dianne Feinsteina qualifié la Chine de pays « devenant une nation respectable parmi d’autres » et de « partenaire commercial potentiel ».

La sénatrice a fait part de son opinion lors d’une audience du Comité judiciaire du Sénat, réuni pour discuter d’un projet de loi présenté par la sénatrice Martha McSally, permettant aux citoyens américains de poursuivre le gouvernement chinois en justice pour des dommages résultant de la pandémie de Covid-19.

« Nous tenons la Chine comme un partenaire commercial potentiel, en tant que pays qui a sorti des dizaines de millions de personnes de la pauvreté en peu de temps, et en tant que pays qui se transforme en une nation respectable parmi les autres nations », a déclaré Dianne Feinstein. « Je le crois profondément », a assurée cette dernière.

L’intervention de Dianne Feinstein s’est faite alors que l’opinion publique américaine sur la Chine s’est assombrie parmi les électeurs des deux partis. Le Pew Research Center a constaté que 83% des électeurs républicains considéraient la Chine d’un mauvais œil, contre 63% des démocrates.

Dianne Feinstein a affirmé que le projet de loi pouvait entraîner des poursuites judiciaires par d’autres ressortissants étrangers contre le gouvernement américain. Or pour la sénatrice Marsha Blackbur, « le Parti communiste chinois doit faire face aux conséquences pour avoir dissimulé et profité maintenant de la pandémie COVID-19 ».

Les déclarations de Dianne Feinstein interviennent trois mois après que le procureur général du Missouri, Eric Schmitt, a intenté un procès exigeant que le gouvernement chinois prenne ses responsabilités et procède à des indemnisations pour la pandémie.