L’ambassadeur algérien à Pékin, Hassan Rabhi, a affirmé que son pays «respecte l’intégrité territoriale de la Chine», dans une déclaration reprise par des médias chinois. Ce dernier a affirmé que « le gouvernement chinois est le seul représentant légitime de tous les Chinois ».

« Taïwan est une partie intégrante du territoire chinois, et le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant toute la Chine, et cela est expressément stipulé dans la résolution 2758 de l’Assemblée générale des Nations Unies de 1971 », a rappelé le diplomate algérien.

Selon lui, « depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949, 181 pays, dont les États-Unis, ont établi des relations diplomatiques avec la Chine sur la base du principe d’une seule Chine ». « Le principe d’une seule Chine est un accord consensuel de la communauté internationale et une règle fondamentale régissant les relations internationales », a-t-il soutenu.

L’ambassadeur d’Algérie à Pékin a dit souhaiter que Washington « respecte les trois communiqués conjoints sino-américains avec des actions concrètes et cesse de s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine ».

« Depuis l’établissement des relations diplomatiques sino-américaines en 1979, les administrations américaines successives, y compris celle en place, ont clairement indiqué qu’elles adhéraient à la politique d’une seule Chine », a-t-il ajouté, espérant que Washington « honore son engagement et cesse les actions qui compromettent la paix et la stabilité mondiales ».

L’agence de presse chinoise, Xinhua, a recueilli d’autres déclarations de plusieurs ambassadeurs des pays étrangers, suite à la visite effectuée à Taïwan par la présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi. Les ambassadeurs d’Irak, d’Iran et de Syrie, ont affirmé que cette visite « a enfreint le principe de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Chine ».