Carrie Lam a annoncé le report de l’élection législative, le parlement chinois décidera de la vacance de l’élection du LegCo encourue en raison du report.

Conseil législatif de Hong Kong, appelé Legco

La cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé ce 31 juillet le report d’un an des élections législatives prévues le 6 septembre à Hong Kong en raison de l’épidémie de Covid-19 qui repart de plus belle dans la ville.

Lire aussi : Report possible des élections à Hong Kong

Carrie Lam a parlé de « la décision la plus difficile » à prendre depuis l’arrivée en janvier de la pandémie à Hong Kong. La ville connait depuis le début du mois de juillet une nette recrudescence de cas.

Dans une déclaration, le gouvernement chinois dit comprendre et soutenir « complètement la décision du gouvernement de Hong Kong de reporter l’élection du Conseil législatif (LegCo) en raison de la grave situation de l’épidémie de COVID-19 ».

Dans un second temps, le gouvernement chinois a indiqué qu’en ce qui concerne la gestion de la vacance du Conseil législatif, « le gouvernement populaire central demandera au Comité permanent de l’Assemblée populaire nationale de prendre une décision conformément à la loi. Hong Kong devra traiter correctement le travail lié au report de l’élection du Conseil législatif du septième mandat conformément à la loi ».

Beijing a ainsi le droit de diriger le territoire, en attendant les prochaines élections. « Hong Kong bénéficie du soutien solide de la grande mère patrie pour surmonter l’épidémie et toutes sortes de risques », a indiqué le communiqué du gouvernement chinois.

Cette décision va alimenter la colère du camp pro-démocratie, qui appelle Carrie Lam à ne pas instrumentaliser la pandémie de Covid-19 pour se protéger d’une défaite dans les urnes.

Lire aussi : 12 candidats pro-démocratie disqualifiés aux élections

D’autant plus que les autorités ont annoncé, le 30 juillet, l’invalidation de la candidature de 12 militants pro-démocratie à ces élections. « Notre résistance se poursuivra et nous espérons que le monde se tiendra à nos côtés dans les batailles à venir », a déclaré Joshua Wong, dont la candidature a été rejetée.