China Petroleum & Chemical Corporation (HKG: 0386, « Sinopec ») a établi une coopération stratégique avec trois institutions de haut niveau afin de prendre la tête d’une recherche conjointe sur le pic des émissions de carbone et la neutralité carbone de l’industrie énergétique et chimique.

Sinopec a invité des leaders d’opinion et des experts dans les domaines du changement climatique, de l’énergie et de l’industrie chimique à mener des recherches approfondies sur la voie stratégique à suivre pour que les émissions de CO2 atteignent leur pic et pour parvenir à la neutralité carbone avant 2030, conformément au plan d’action de la Chine.

Zhang Yuzhuo, chercheur universitaire et académicien de l’Académie chinoise de génie et président du conseil d’administration de Sinopec, a souligné que l’objectif d’atteindre le pic des émissions de CO2 et la neutralité carbone est à la fois une grande responsabilité et une révolution profonde pour l’industrie de l’énergie et des produits chimiques.

«Sinopec se concentrera sur le développement écologique et à faibles émissions de carbone d’un point de vue stratégique et global et s’efforcera d’atteindre un niveau carboneutre sans faiblir. L’entreprise suivra les tendances des réformes énergétiques mondiales et du développement industriel général pour étudier et déterminer ses propres objectifs stratégiques, tâches clés, approches de mise en oeuvre et mécanisme de garantie. L’entreprise renforcera également la communication et les échanges avec les ministères et les associations industrielles afin de mieux servir et soutenir les décisions nationales liées à l’industrie», a déclaré ce dernier.

Au cours des dernières années, Sinopec a fait la promotion de sa tactique de développement écologique et à faibles émissions de carbone dans le cadre de sa stratégie de développement d’entreprise, pour contrôler activement ses émissions de gaz à effet de serre afin d’obtenir d’importants résultats en matière d’émissions de carbone.

Dans le domaine du développement de l’énergie propre, Sinopec a élargi sa capacité de production de gaz naturel et a favorisé le développement de nouvelles ressources énergétiques telles que la biomasse et l’énergie géothermique, tout en mettant l’accent sur le développement et l’utilisation de l’hydrogène.

Afin de renforcer la gestion des économies d’énergie de l’entreprise, l’entreprise met en oeuvre un plan d’«amélioration de l’efficacité énergétique» qui accélère l’ajustement de la structure industrielle pour éliminer progressivement les capacités de production désuètes.

Pour ce qui est de la récupération et de l’utilisation des gaz à effet de serre, Sinopec met l’accent sur la promotion de la récupération et de l’utilisation du gaz de CO2 résiduaire à haute concentration par les entreprises de raffinage et de produits chimiques, en effectuant des essais sur le terrain d’injection de CO2 et de récupération des rejets de méthane.

Le volume de transactions d’échange de droits d’émission de carbone des entreprises participant au projet pilote a atteint 11,1 millions de tonnes. Le pic des émissions de carbone désigne le point de fléchissement des émissions totales de CO2, après lequel les émissions commenceront à diminuer.

L’objectif de neutralité carbone vise à réaliser la transformation de l’énergie à faible émission de carbone et carbo-neutre, à ne produire aucune émission de CO2, à réduire considérablement d’autres types d’émissions de gaz à effet de serre ainsi qu’à faire passer le total des émissions anthropiques de gaz à effet de serre à zéro, en augmentant les puits de carbone et en adoptant des mesures artificielles d’émissions négatives.