vendredi, juillet 12

Étiquette : enquête

La Chine soutient la création d’une commission après la pandémie
2019-nCoV, MONDE, Santé

La Chine soutient la création d’une commission après la pandémie

La Chine a déclaré soutenir la création «après la fin de l’épidémie» d’une commission sous l’égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), afin d’évaluer «la réponse mondiale» au nouveau coronavirus, apparu en décembre 2019 à Wuhan. Cette déclaration intervient après des pressions occidentales, notamment américaines et australiennes, demandant une enquête sur l’apparition du virus dans le pays asiatique à la fin de l’an dernier. Lire aussi : Beijing est invité à enquêter sur les origines du virus par l’OMS L’évaluation devra se faire de façon «ouverte, transparente et inclusive» et «au moment opportun après la fin de l’épidémie», a indiqué Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, lors d'un point presse. Cette dernière a souligné que la dé...
« La Chine est victime et non coupable du COVID-19 »
COIN DES IDEES, Tribunes - Analyses

« La Chine est victime et non coupable du COVID-19 »

Lors d'une conférence de hebdomadaire, le porte-parole de la diplomatie chinois, Geng Shuang, a dénoncé les politiciens prônant des poursuites à l'encontre de la Chine, pour avoir causé -selon eux - la propagation mondiale du COVID-19. A lire aussi : La Chine dénonce les demandes de compensation Ce dernier a demandé de cesser d'attaquer et de blâmer la Chine pour rien. "Le virus est un ennemi commun de toute l'humanité et peut frapper n'importe quand et n'importe où. Comme d'autres pays, la Chine est également une victime, et non un coupable, et encore moins un complice du virus", a déclaré Geng Shuang. A lire aussi :  Beijing rejette la demande d'enquête indépendante de l'Australie "La Chine a fait d'énormes sacrifices, accumulé des expériences précieuses et contribué considér...
Les taïwanais souhaitent un nouveau rapport avec la Chine
RÉGIONS SPÉCIALES, TAIWAN

Les taïwanais souhaitent un nouveau rapport avec la Chine

Selon un sondage, une majorité de taïwanais pense que de nouveaux modèles d’interaction entre la Chine et Taïwan devraient être mis en place de manière à maintenir la paix et la stabilité. Le ministère des affaires continentales a commandé un sondage révélant que 87% des personnes interrogées estiment que les dirigeants des deux rives du Détroit devraient trouver de nouvelles façons d’interagir, compte tenu du climat politique actuel entre les deux entités. Ces derniers sont aussi d’avis que « les autorités sur les deux rives partagent la responsabilité commune de sauvegarder le bien-être et les intérêts des populations », d’après le communiqué du ministère. Dans le détail, 86,9% des personnes interrogées considèrent que Taïwan a le droit de participer de manière significative aux...