mardi, juillet 23

Étiquette : ouïgour

Washington réfléchit au boycott des JO de Pékin, colère de la Chine
Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington réfléchit au boycott des JO de Pékin, colère de la Chine

Les Etats-Unis ont annoncé envisager une discussion avec leurs alliés sur la question d'un boycott des Jeux olympiques d'hiver de Beijing en février 2022. Cette menace a provoqué la colère de la Chine. "C'est quelque chose dont nous souhaitons assurément discuter", a déclaré le 6 avril le porte-parole du département d'Etat, Ned Price, interrogé sur la possibilité pour les Etats-Unis d’un boycott conjoint avec leurs alliés. "Nous sommes d'avis qu'une approche coordonnée ne serait pas seulement dans notre intérêt, mais également dans l'intérêt de nos alliés et partenaires", a-t-il précisé, sans révéler la position de l'administration sur la question. Cependant, Ned Price a déclaré après sa conférence de presse sur Twitter: "Comme je l'ai évoqué, nous n'avons pas d'annonce à fair...
Des responsables condamnés à mort pour séparatisme au Xinjiang
Police et Justice, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Des responsables condamnés à mort pour séparatisme au Xinjiang

Deux anciens hauts fonctionnaires ouïghours ont été condamnés à mort pour «séparatisme» dans la région autonome du Xinjiang (nord-ouest de la Chine), ont annoncé les autorités locales. Ces condamnations ont été assorties d'un sursis de deux ans, ce qui signifie que cette peine est commuée en prison à perpétuité. Les deux responsables dirigeaient respectivement les administrations de la justice et de l'éducation dans la région du Xinjiang, qui fait l'objet de tensions entre la majorité musulmane (principalement ouïghoure) et la minorité han (chinois de souche). Pour en savoir plus sur la situation au Xinjiang, cliquez ici Un soutien au Mouvement islamique du Turkestan oriental Shirzat Bawudun, né en 1966 dans le district de Luopu, préfecture de Hotan, était l'ancien directeur du...
Parlement néerlandais: le traitement des Ouïghours par la Chine est « un génocide »
Europe, MONDE

Parlement néerlandais: le traitement des Ouïghours par la Chine est « un génocide »

Le parlement néerlandais a adopté le 25 février une motion non contraignante affirmant que le traitement de la minorité musulmane ouïghoure en Chine équivaut à "un génocide". Il s'agit de la première initiative de ce type par un pays européen. La France a récemment a dénoncé un «système de répression institutionnalisé» de la Chine à l’encontre les musulmans ouïgours dans la région du Xinjiang (nord-ouest du pays) devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Des militants et des experts des droits de l'homme aux Nations Unies affirment qu'au moins un million de musulmans sont détenus dans des camps dans la région reculée de l'ouest du Xinjiang. Les militants et certains politiciens occidentaux accusent la Chine de recourir à la torture, au travail forcé et aux stérilisations....
Paris dénonce un «système de répression institutionnalisé» de la Chine au Xinjiang
Europe, MONDE, Xinjiang

Paris dénonce un «système de répression institutionnalisé» de la Chine au Xinjiang

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé mercredi 24 février un «système de répression institutionnalisé» de la Chine à l'encontre les musulmans ouïgours dans la région du Xinjiang (nord-ouest du pays)devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. «De la région chinoise du Xinjiang, nous parviennent des témoignages et des documents concordants, qui font état de pratiques injustifiables à l'encontre des Ouïgours, et d'un système de surveillance et de répression institutionnalisé à grande échelle», a-t-il déclaré lors d'une intervention par visioconférence. La Chine a rejeté les accusations de "génocide", de "travail forcé" et de "répression religieuse" dans la région autonome ouïghour du Xinjiang, affirmant que la porte du Xinjiang est toujours ou...
Washington retire l’ETIM de sa liste d’organisations terroristes, la Chine réagit
Chine-Etats-Unis, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Washington retire l’ETIM de sa liste d’organisations terroristes, la Chine réagit

Washington ne considère plus le Mouvement islamique du Turkestan oriental (Etim) comme «organisation terroriste», suscitant la colère de la Chine qui a fait part de sa «ferme opposition à la décision américaine». Washington a retiré ce groupe musulman chinois de sa liste, après y avoir été ajouté en 2004. En réaction, la Chine a fait part de son «fort mécontentement». Dans un avis publié dans l'équivalent américain du Journal officiel, l'ex-chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo annonce que les États-Unis ne considèrent plus le Mouvement islamique du Turkestan oriental (Etim) comme une «organisation terroriste». «Etim a été retiré de la liste parce que cela fait plus de dix ans qu'il n'y a pas de preuve crédible qu'il existe encore», a indiqué un porte-parole du départem...