jeudi, juillet 25

Étiquette : pangolin

La pandémie a commencé sur le marché de Wuhan selon deux études
2019-nCoV, Santé, SOCIETE

La pandémie a commencé sur le marché de Wuhan selon deux études

Depuis plus de deux ans, le débat fait rage entre les experts, qui cherchent à élucider l'origine du coronavirus (Covid-19). Plusieurs hypothèses ont été présenté, allant de la fuite d'un laboratoire à un animal qui aurait servi d'intermédiaire entre les chauves-souris, porteuses de coronavirus, et l'humain. Aucune de ces hypothèses n'a réellement été élucidé. Toutefois, deux études publiées dans la revue Science concluent que la pandémie de Covid-19 a commencé sur le marché de la ville de Wuhan, en Chine, mettant l'accent sur une origine animale du virus. La première étude est une analyse géographique. Elle montre que les premiers cas détectés en décembre 2019 se concentraient autour du marché de Wuhan. La seconde est une analyse génomique du virus des premiers cas. Elle explique qu...
La Chine doit agir concrètement contre le commerce d’animaux sauvages
2019-nCoV, Animaux, SOCIETE

La Chine doit agir concrètement contre le commerce d’animaux sauvages

La Chine et ses voisins doivent non seulement réprimer le commerce des espèces sauvages, mais également éviter les échappatoires juridiques permettant l’élevage des espèces porteuses de maladies, ont déclaré les experts de l’OMS. Une étude dirigée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré qu'il était «vraisemblablement très probable» que le SRAS-CoV-2 ait été transmise aux humains par des chauves-souris via une espèce intermédiaire. Cette annonce met en évidence le rôle crucial de l'élevage de la faune sauvage dans le monde et notamment en Chine. Lire aussi : L'OMS souhaite une enquête sur l'hypothèse d'une fuite d'un laboratoire en Chine Tong Yigang, un expert chinois des maladies animales impliqué dans l'étude conjointe, a déclaré que les résultats justifiaient la...
En Chine, des trafiquants de pangolins condamnés à de lourdes peine
Animaux, SCI/TECH

En Chine, des trafiquants de pangolins condamnés à de lourdes peine

Le pangolin est l'une des espèces les plus braconnées de Chine, alors que cet animal serait soupçonné d’être à l’origine de la pandémie de Covid-19. Le 5 janvier 2021, 17 personnes ont été lourdement condamnées pour un trafic de cette espèce en voie de disparition avec le Nigeria. De plus, 23 tonnes d' écailles ont été découvert. La justice chinoise a condamné à de lourdes peines 17 trafiquants qui avaient introduit depuis le Nigeria d’énormes quantités d’écailles de pangolin, une espèce en voie d’extinction. Un tribunal de la ville portuaire de Wenzhou (est) a condamné les deux «cerveaux» du trafic à 14 et 13 ans de prison. Les autres membres du gang écopent de peines comprises entre quinze mois et douze ans d' emprisonnement. La contrebande, réalisée entre 2018 et 2019, était...
De nouveaux animaux ajoutés à la liste de protection
Animaux

De nouveaux animaux ajoutés à la liste de protection

La Chine a proposé une nouvelle liste d'animaux sauvages dans le cadre de la protection prioritaire de l'État et a commencé à recueillir l'opinion du public. Pour la première fois depuis 1988, la liste de protection des animaux a été révisée. Publiée le 19 juin par l'Administration nationale des forêts et prairies et le ministère des Affaires agricoles et rurales, la liste fait partie des efforts de la Chine pour améliorer les réglementations sur la protection de la faune. Selon la liste proposée, 55 animaux sauvages verront leur protection améliorée, passant du deuxième niveau au premier, en particulier le marsouin aptère du Yangtsé, le chat de la jungle, le phoque tacheté et le wapiti eurasien. Lire aussi :  Le pangolin retiré de la pharmacopée traditionnelle Le macaque de l'...
Le pangolin retiré de la pharmacopée traditionnelle
Animaux, SCI/TECH

Le pangolin retiré de la pharmacopée traditionnelle

Le gouvernement a retiré les ingrédients issus du pangolin de la liste officielle des produits de la pharmacopée traditionnelle, ont annoncé certains médias. Cette information a été révélé plusieurs jours après le renforcement des mesures de protection de cet animal menacé d'extinction et soupçonné d'avoir joué un rôle dans la transmission à l'homme du nouveau coronavirus. Les pangolins ont été retirés cette année de la pharmacopée officielle chinoise, ainsi que des produits comme des pilules fabriquées à base d'excréments de chauves-souris, a rapporté le journal Health Times. Le pangolin est l'animal le plus pourchassé par les braconniers et les trafiquants dans le monde. Il est surtout soupçonné d'avoir été l'hôte intermédiaire qui aurait permis la transmission du nouveau corona...
Paul McCartney dénonce les marchés d’animaux en Chine
2019-nCoV, Animaux, Europe, MONDE

Paul McCartney dénonce les marchés d’animaux en Chine

Le chanteur des Beatles, Paul McCartney espère que le gouvernement mettra un terme à ces pratiques, «sinon autant balancer des bombes atomiques» sur le monde entier. Pour l'heure les discours sont confus. Le gouvernement a interdit la consommation d'animaux sauvages, Shenzhen a inclut les chats et chiens, mais en parallèle, Beijing a autorisé le commerce de bile d'ours comme médicament contre le coronavirus. Invité le 14 avril du Howard Stern Show sur la radio américaine Sirius XM, le chanteur a qualifié d'«obscènes» et de «moyenâgeuses» ces pratiques que certains scientifiques soupçonnent d'être à l'origine de l'épidémie de coronavirus. le premier foyer de la pandémie mondiale s'est développé à Wuhan, dans un marché au gros de poissons, où étaient proposés à la vente à la fois de...
La bile d’ours préconisé contre le coronavirus
2019-nCoV, Animaux, SCI/TECH

La bile d’ours préconisé contre le coronavirus

Révélée par une enquête d’une agence environnementale britannique, l'annonce par le gouvernement de l'utilisation de la bile d'ours pour lutter contre le coronavirus, révèle l'ambivalence du gouvernement face à la régulation du trafic d’espèces protégées. Peu après l’irruption du SARS-CoV-2, et de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement avait décrété la fermeture des marchés d'animaux sauvages, où achètent les viandes et produits d'animaux exotiques. Cette fermeture, tout comme lors de l’épisode du SARS en 2003, n’est que temporaire. Et elle ne s’accompagne pas d’une interdiction d’utilisation de ces mêmes ressources dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). A lire aussi : « L’interdiction de consommation de la faune en Chine fonctionnera-t-elle? » Cependant, le gouvernement...
Des marchés d’animaux sauvages seraient de nouveau ouvert
SOCIETE

Des marchés d’animaux sauvages seraient de nouveau ouvert

En dépit de l'interdiction de la vente et de la consommation d'animaux sauvages, prodiguée au début du mois de mars, il semblerait que des marchés auraient reçu l'autorisation de rouvrir. Alors que la quarantaine touche à sa fin dans le pays, les chauves-souris et les scorpions seraient déjà de retour sur certains étals de commerçants, en compagnie de chats et de chiens, notamment dans la ville de Guilin, a indiqué le journal britannique Metro. Ces animaux sont d'ailleurs présentés dans des conditions sanitaires déplorables. L'un de ces marchés, désormais tristement célèbre celui de Wuhan, est considéré comme l'un des berceaux présumés du Covid-19. Au début de l'épidémie, des responsables du contrôle des maladies infectieuses de la capitale provinciale ont pointé du doigt les animaux...
« L’épidémie sera maîtrisée en Chine d’ici la fin avril »
2019-nCoV, Santé, SOCIETE

« L’épidémie sera maîtrisée en Chine d’ici la fin avril »

Zhong Nanshan, chef de l'équipe d'experts de haut niveau du pays étudiant l’épidémie, a expliqué que l'épidémie "sera maîtrisée d'ici la fin avril". Lors d'une conférence de presse à Guangzhou, il a précisé que «maîtrisée signifie que tout sera rentré en ordre à ce moment-là». Ce dernier a avancé que le virus n'était peut-être pas originaire de Chine. L'équipe de Zhong Nanshan avait déjà prévu que le pic de l'épidémie en Chine surviendrait entre la mi-février et fin février. Il a déclaré que, comme prévu, le nombre de personnes infectées a diminué. A lire aussi :  « L’origine chinoise du nouveau coronavirus remise en question »? Au début de l'épidémie, une étude publiée dans la revue médicale The Lancet avait prédit que le nombre d’infectés en Chine atteindrait 160 000 début fé...
Le pangolin, hôte intermédiaire du nouveau coronavirus ?
2019-nCoV, Animaux, Santé, SOCIETE

Le pangolin, hôte intermédiaire du nouveau coronavirus ?

Le pangolin est un petit mammifère à écailles menacé d'extinction. Il pourrait être l'animal ayant transmis le nouveau coronavirus à l'homme, selon des scientifiques chinois. Des chercheurs de l'Université d'agriculture du sud de la Chine ont identifié le pangolin comme «un possible hôte intermédiaire» ayant facilité la transmission du virus, a indiqué l'université dans un communiqué, sans plus de détails. Il pourrait être un «réservoir», c'est-à-dire un animal qui héberge un virus sans être malade et peut le transmettre à d'autres espèces. Lors de l'épidémie de SRAS (2002-03), également causée par un coronavirus, l'intermédiaire était la civette, petit mammifère dont la viande est appréciée en Chine. Dans le cas du nouveau coronavirus, il s'agit certainement de la chauve-souris. ...
Le pangolin, protection et surveillance accrue
Animaux, SCI/TECH

Le pangolin, protection et surveillance accrue

Le gouvernement a décidé de renforcer la protection des pangolins qui se nourrissent de fourmis et de termites, protégeant ainsi les forêts, les digues et les barrages. Les pangolins sont les mammifères les plus victimes de trafic au monde. Raison pour laquelle, le gouvernement a décidé de mettre en place un programme de protection nationale de deuxième classe. Le pangolin est aussi classé au niveau de protection le plus élevé en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction. Cette convention interdit le commerce international de l'ensemble des huit espèces de pangolin. En effet, les pangolins font l'objet d'un commerce illégal, pour leur viande et leurs écailles qui auraient des qualités médicinales. Un ...