mardi, juillet 23

Étiquette : Shen Nong

La Chine, patrie du thé
GASTRONOMIE

La Chine, patrie du thé

Le thé est apparu en Chine 5 000 ans avant Jésus Christ. L'’origine des premiers plants de théiers à l’état sauvage ont été évalué par des botanistes entre 60 et 70 millions d'année, dans le sud-ouest de l'Empire du milieu. Les premiers plants de théiers ont été découvert dans la ville de Xishuangbanna dans la province du Yunnan, où on était retrouvé des théiers les plus anciens, dont l'un a été daté de plus de 1.700 ans. D'anciens écrivains mentionnent une culture ancestrale du thé dans la province du Sichuan. Par la suite, le thé s'est propagée de cette province à l'ensemble des provinces de Chine, au Viêt-Nam, l'Inde, le Japon et une bonne partie de l'Asie. Shen Nong découvre le thé D'après la légende chinoise sur l'origine du thé, tout a démarré lorsqu'une épidémie a sévit dans...
La tortue, outil ancestral de la calligraphie chinoise
Arts, CULTURE, Histoire

La tortue, outil ancestral de la calligraphie chinoise

Les premières découvertes sur la calligraphie chinoise ont été faites à Anyang, dans la province du Henan, où des fragments d’os et de carapaces de tortues datant de la dynastie Shang (1650-1066 avant J.-C.) y ont été trouvés. Ceux-ci représentaient le cosmos pour les anciens chinois et servaient principalement à la divination. Il y a 3.000 ans, les devins gravaient sur des os et des carapaces d’animaux, notamment les tortues, les questions qu’ils voulaient poser aux Dieux. Ces carapaces étaient alors exposées au feu faisant apparaître des craquelures. Il s’agissait des réponses des Dieux que les devins interprétaient. Chaque marque correspondait alors aux plus anciennes écritures chinoises. Il y a plusieurs centaines d’années, un « lettré » reçu de son pharmacien un sachet de vieu...
La calligraphie chinoise, un art à part entière
Arts, CULTURE, Histoire

La calligraphie chinoise, un art à part entière

Du concept taoïste Bagua à l’unification de l’écriture chinoise, la calligraphie chinoise est parvenue à évoluer au cours des siècles. Passant de l'état de trigramme à sinogramme, puis de caractères traditionnels à simplifiés, la calligraphie chinoise s'est transformée avec sa société. La calligraphie typiquement chinoise chinoise est appelée shu fa (书法 ), ce qui signifie l'« art de tracer » ou l'« art de tracer des traits » : littéralement, shu 书 signifie écrire et fa 法, méthode. Calligraphier possède une dimension artistique et spirituelle, car le but du calligraphe est de former le caractère le plus parfait possible. La calligraphie est un art à part entière, qui demande beaucoup de discipline. Elle s’apparente également à un mode de développement personnel tant sur le plan phys...