lundi, juillet 22

Étiquette : trigramme

Le « Yi Jing à la porté de tous »
CULTURE, Livres

Le « Yi Jing à la porté de tous »

Sorte de Yi Jing pour les Nuls, Jean-René Dufour propose un ouvrage à "la porté de tous" pour comprendre ce  système ancestral de signes binaires pouvant être utilisé pour des divinations. Comme Cyrielle J.-D. Javaray, fondateur du Centre Djohi l'écrit, Jean-René Dufour tente "d'apporter le Yi Jing à tous ceux qui, comme lui, n'avaient pas besoin d'apprendre le chinois pour savoir distinguer un trait continu d'un trait redoublé". Le livre est présenté comme "un cours d'initiation au Yi Jing", "d'une mise en forme la plus simple possible d'un système de décryptage des codes-traits que sont les hexagrammes". Il s'agit de symbole constitué de trait yīn et de trait yáng, au nombre de 74, résultant de la combinaison de deux trigrammes. Découpé en 4 chapitres, cet ouvrage d'une centaine...
La sagesse du livre de changement (YI JING) et son inspiration dans la vie
COIN DES IDEES, CULTURE

La sagesse du livre de changement (YI JING) et son inspiration dans la vie

Dans les écritures figuratives chinoises, le YI (changement) s'écrit comme 易, composé d'un soleil et de la lune dessus et dessous. Ainsi, il représente le changement entre la journée et la nuit, une évolution régulière entre le Yin et le Yang, car la lune fait le Yin, le soleil fait le Yang dans sa culture millénaire. Or le Yijing remonte à plus de 7 000 ans, du temps des nœuds de paille, bien avant la création de l’écriture. Il est donc considéré comme le plus ancien texte chinois, et l'ouvrage fondamental de la pensée chinoise. Ce livre sage explique, de manière simple, l’évolution du monde, de la vie, à travers une analyse de l’enjeu et de la vision des oracles, parfois fanatique. Cet ouvrage se caractérise par la simplification de la vie, concentré entre le Yin et le Yang. Il é...
La calligraphie chinoise, un art à part entière
Arts, CULTURE, Histoire

La calligraphie chinoise, un art à part entière

Du concept taoïste Bagua à l’unification de l’écriture chinoise, la calligraphie chinoise est parvenue à évoluer au cours des siècles. Passant de l'état de trigramme à sinogramme, puis de caractères traditionnels à simplifiés, la calligraphie chinoise s'est transformée avec sa société. La calligraphie typiquement chinoise chinoise est appelée shu fa (书法 ), ce qui signifie l'« art de tracer » ou l'« art de tracer des traits » : littéralement, shu 书 signifie écrire et fa 法, méthode. Calligraphier possède une dimension artistique et spirituelle, car le but du calligraphe est de former le caractère le plus parfait possible. La calligraphie est un art à part entière, qui demande beaucoup de discipline. Elle s’apparente également à un mode de développement personnel tant sur le plan phys...