jeudi, juillet 25

Taïwan: le Kuomintang a désigné son candidat en vue de la présidentielle

Le parti d’opposition taïwanais Kuomintang, favorable à la Chine, a désigné le maire de la municipalité de Nouveau Taipei, Hou Yu-ih, comme candidat à l’élection présidentielle de l’année prochaine.

L’élection de janvier 2024 est considérée comme un référendum sur la manière dont la dirigeante du Parti démocrate et Progressiste, Tsai-Ing-wen gère les relations entre Taïwan et la Chine, qui se sont fortement détériorées au cours de son mandat.

Tsai-Ing-wen n’accepte pas le Consensus de 1922, ainsi que les revendications de la Chine selon laquelle Taïwan fait partie de son territoire, sa 23ème province. Au cours des deux mandats de la dirigeante, la Chine a intensifié la pression militaire et diplomatique sur l’île.

Le Kuomintang (KMT) est en revanche traditionnellement favorable à des liens plus étroits avec la Chine. Ancien chef de la police, Hou Yu-ih, 65 ans, est depuis 2018 le maire de la municipalité de Nouveau Taipei, la plus grande circonscription de Taïwan avec environ quatre millions d’habitants.

Hou Yu-ih est entré en politique en 2010 en devenant le premier adjoint du maire de l’époque, d’Éric Chu, actuel président du KMT. Interrogé sur sa position sur la Chine lors d’une récente session du conseil municipal, M. Hou a déclaré qu’il s’opposait à l’indépendance de Taïwan et au modèle «un pays, deux systèmes», utilisé à Hong Kong.

Lors d’une réunion du parti KMT, Hou Yu-ih a déclaré que s’il était élu, la «sauvegarde» de Taïwan et la prospérité de l’île seraient ses principaux objectifs. «Taïwan est notre maison. Tout le monde devrait rester uni (…) afin que nous puissions prendre soin de notre maison et créer un avenir commun», a déclaré ce dernier.

«Actuellement, notre pays fait face au risque d’une guerre dans les circonstances internationales actuelles. Chez nous, nous combattons entre nous pendant que notre jeunesse ne voit aucun avenir», a-t-il encore dit. «Nous avons besoin d’un changement radical», a-t-il insisté.

«Nous avons besoin d’un changement de gouvernement». Le KMT a choisi Hou au détriment du fondateur du géant technologique Foxconn, Terry Gou. Hou Yu-ih affrontera aux élections de l’année prochaine l’actuel vice-président William Lai, 63 ans, qui s’est montré plus direct que Mme Tsai concernant les velléités indépendantistes de Taïwan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *