Les scientifiques dirigés par Chen Wei de l’Académie des Sciences médicales militaires en Chine ont mis au point un vaccin à base de vecteur d’adénovirus de type 5 contre la COVID-19 (Ad5-nCoV) en aérosol administré par inhalation orale. Ces derniers ont réalisé un essai clinique concluant, qui a montré qu’un vaccin de rappel contre la COVID-19 à inhaler est sûr et efficace chez les adultes.

Le groupe de la scientifique Chen Wei et les chercheurs du Centre provincial de contrôle et de prévention des maladies du Jiangsu ont mené un essai randomisé, ouvert et contrôlé , destiné à évaluer la sécurité et l’immunogénicité du vaccin en tant que dose de rappel chez 420 adultes chinois qui avaient déjà reçu deux doses de vaccin inactivé.

Selon l’étude publiée dans la revue « Lancet Respiratory Medicine« , les participants admissibles ont été assignés au hasard entre le 14 et le 16 septembre 2021, pour recevoir

  • soit une dose faible,
  • soit une dose élevée de vaccin à inhaler,
  • soit le vaccin identique à leurs deux injections intramusculaires précédentes comme groupe témoin.

Les résultats ont montré que le groupe ayant reçu la dose faible a une concentration d’anticorps neutralisants sériques de 744,4, tandis que le groupe ayant reçu la dose élevée a une concentration de 714,1, 14 jours après la dose de rappel. Il s’agit là d’une concentration nettement plus élevée que celle du groupe témoin, qui était de 78,5.

Les anticorps neutralisants induits par le vaccin peuvent se lier au coronavirus et l’empêcher d’infecter les cellules. De plus, seuls 26 et 33 participants ont signalé des effets indésirables dans le groupe ayant reçu la dose faible et celui ayant reçu la dose élevée, respectivement, dans les 14 jours suivant la vaccination de rappel, ce qui est nettement moins que les 54 cas signalés dans le groupe témoin, selon l’étude.