jeudi, février 22

Interviews

« Pékin a mis en place un certain nombre de mesures visant à stimuler l’économie »
COIN DES IDEES, Interviews

« Pékin a mis en place un certain nombre de mesures visant à stimuler l’économie »

Ni Gao est professeur à KEDGE Business School et Directrice du Master of Science International Business, est revenu pour Chine-Magazine.Com sur le ralentissement économique de la Chine, et son impact sur l'économie mondiale. Ni Gao titulaire d’un doctorat en sciences de gestion de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. Ses recherches académiques portent sur l’analyse des investissements des pays émergents en Europe, principalement sur les stratégies d’internationalisation, les managements à l'international et les contrôles des filiales à l'étranger par les multinationales. Ses cours sont principalement à l’intention des étudiants des programmes Bachelor, PGE et EBP International dans plusieurs disciplines (stratégie d’entreprise, management et organisation, leadership et change man...
Pour Bernardo Mendia, il y a un alignement des intérêts entre la Chine et le Portugal
COIN DES IDEES, Europe, Interviews

Pour Bernardo Mendia, il y a un alignement des intérêts entre la Chine et le Portugal

Secrétaire général de la Chambre de commerce et d'industrie Portugal-Chine - CCILC et président du conseil d'administration de la Chambre de commerce et d'industrie Portugal-Hong Kong (PHKCCI), Bernardo Mendia est revenu est revenu pour Chine-Magazine.Com sur les relations entre la Chine et le Protugal. Comment s'est construite la relation entre la Chine et le Portugal? Bien que géographiquement très éloignés, les peuples de la Chine et du Portugal entretiennent une relation amicale de longue date, initiée en 1513, lorsque les navigateurs portugais sont arrivés au sud de la Chine, par voie maritime. De nos jours, les deux pays partagent une histoire commune de plus de 510 ans de contacts directs, principalement à travers Macao, mais aussi à travers des échanges directs et constructifs...
« Je ne partage pas l’idée selon laquelle les sociétés minières chinoises pilleraient les Etats Africains »
Afrique, COIN DES IDEES, Interviews

« Je ne partage pas l’idée selon laquelle les sociétés minières chinoises pilleraient les Etats Africains »

Mohamed Lamine Sidibe, consultant sur les questions de gouvernance minière et de transition énergétique en Guinée et en Afrique de l’Ouest, a répondu aux questions de Chine-Magazine.Com sur les relations entre la Chine et l'Afrique dans le secteur minier. L'Afrique est devenue le terrain d'une guerre d'influence entre la Chine, l'Europe et l'Amérique, comment se traduit ce rapport de force au sein du continent Africain ? Les mutations géopolitiques en cours dans le monde, illustrées par l'émergence de nouveaux pôles économiques en Asie et en Amérique du Sud, resserrent l'étau autour de l'Afrique, opposant les partenaires traditionnels du continent à ceux de la Chine dans la défense de leurs intérêts stratégiques. Ce rapport de force entre la Chine, l'Europe et les Etats-Unis sur le conti...
Joseph S. Nye, Jr., « la Chine tire sa puissance douce de sa culture traditionnelle »
COIN DES IDEES, Interviews, Project Syndicate

Joseph S. Nye, Jr., « la Chine tire sa puissance douce de sa culture traditionnelle »

Joseph S. Nye, Jr. a répondu aux question de Project Syndicate sur le pouvoir chinois, la politique américaine, la nouvelle guerre froide, etc. Ce dernier est professeur à l'Université de Harvard et ancien sous-secrétaire américain à la Défense, est l'auteur, plus récemment, de" Do Morals Matter? Présidents et politique étrangère de FDR à Trump" (Oxford University Press, 2020). Ce dernier Project Syndicate : Un moment charnière dans l'émergence du « soft power » - un terme que vous avez inventé - en tant que concept de politique étrangère largement accepté s'est produit en 2007, lorsque le président chinois de l'époque, Hu Jintao, a déclaré au 17e Congrès national du Parti communiste chinois (CPC) que le pays doit le développer. Les autorités chinoises vous ont ensuite contacté en p...
« La Chine demeurait le principal fournisseur de l’Algérie avec  une moyenne de 8 milliards de dollars d’exportations annuelle »
Interviews

« La Chine demeurait le principal fournisseur de l’Algérie avec une moyenne de 8 milliards de dollars d’exportations annuelle »

Interview d'Abderrahmane Mebtoul, professeur des universités, expert international  docteur d’Etat en sciences économiques 1974 à Chine-Magazine.Com, par Youcef Maallemi. COMMENT QUALIFIEZ-VOUS LES RELATIONS COMMERCIALES ENTRE L'ALGERIE ET LA CHINE? La Chine accapare plus de 18% des importations algériennes, suivie de la France (9,72%), l'Allemagne (6,89%), l'Italie (6,25%) et l'Espagne (5,70%). Même le choc pandémique qui a frappé de plein fouet les échanges commerciaux mondiaux n’a pas réussi à enrayer le mouvement haussier des exportations chinoises vers l’Algérie. Leur part dans la structure globale des importations algériennes est ainsi passée de 17% en 2020 à 18% à l’issue des deux premiers mois de 2021  selon les statistiques douanières algériennes. De  2010 à fin 2020, les exp...
Désiré Ciss, des hautes études aux hautes compétitions
Interviews

Désiré Ciss, des hautes études aux hautes compétitions

Par Alhassane Dioop - En effet, le constat amer des dernières années est une grande difficulté de reconversion des sportifs africains de haut niveau, qui ont donné au sport ses lettres de noblesse et qui par la suite encourent une vie de dèche après une fulgurante carrière. C'est loin cette époque où les meilleurs sur les bancs de l'école étaient les meilleurs sur le rectangle vert. Youssou NDIAYE, Malick SY souris, Lamine DIACK... Autant d'états civils entre lesquels Abdoulaye DIAW et Abdoulaye SAKHO aiment slalomer et que le profane peinerait à inscrire dans un registre bien défini tellement que leur parcours ambivalent de sportif de haut niveau et d'universitaire de haut vol a su charrier la grande admiration de leurs contemporains. Dr Désiré CISS, capitaine de la sélection nation...
Dr Diarra, le pionnier infatigable
Interviews

Dr Diarra, le pionnier infatigable

Alhassane Diop s'est entretenu avec le Dr Diarra, qui a fait des études de Médecine Traditionnelle Chinoise en Chine et prépare son retour au Mali pour travailler dans le centre de formation "Centre Loban", qu'il a établi avec ses partenaires chinois à l’Université de Kalaban. C’est la condition des pionniers d’être baroudeurs. Ils font du chemin, piétinent les embuches pour son débroussaillement, inhalent les odeurs des souffre-douleurs et baignent en permanence dans l’anxiété de l’arrivée. Dr Boubacar Diarra a certainement dû puiser suffisamment de ressources dans le vivier culturel du Mandé pour rester en harmonie avec lui-même le long de sa trajectoire dont le hasard on ne peut plus curieux l’avait choisi pour l’emprunter. Pont naturel entre deux continents que tout lie et dél...
« La Chine, un choix différent pour sortir de sa zone de confort »
Interviews

« La Chine, un choix différent pour sortir de sa zone de confort »

Considérer son expérience chinoise telle un diplôme suffit à jauger l’empreinte indélébile que l’Empire du Milieu a pu et continue d’avoir sur lui. Après 13 années qui lui permettront d’y développer ses premières convictions d’adulte et d’y fonder des amitiés pour la vie, il est venu pour lui le moment d’installer confortablement et sans doute durablement son fauteuil au temple du savoir, non plus en tant qu’apprenant mais plutôt en tant qu’enseignant. Autant dire une bonne représentation africaine dans ce silo de connaissances. Au confluent des deux consensus – celui de Pékin comme écrin d’éclosion et celui de Washington pour son baptême de feu post thèse – Amine Hammadi, par le détour de Bretton Woods, plaide pour le transfert de technologie et la formation du capital humain africain...
Ndiaré Sémbène, une double appartenance sino-africaine par son intelligence sociale
Interviews

Ndiaré Sémbène, une double appartenance sino-africaine par son intelligence sociale

De l'Institut Mercure du Groupe Sup De Co de Dakar au campus 老校区 de la Liaoning University de Shenyang, les camarades qui ont pratiqué l'homme attesteraient certainement son intelligence sociale. Celle-ci, grâce à une vaste culture acquise par les voyages, lui aura en effet permis d'avoir ses incursions çà et là pour "tirer son épingle du jeu", comme il a coutume de dire. Son quadriennat asiatique, à l'image de ses nombreux déplacements sur le continent et en occident a fait de lui un connaisseur et de la Chine et de l'Afrique. Quoi de plus logique dès lors que de rendre l'axe Port Gentil - Shanghai davantage dynamique dans un contexte d'austérité? La trouvaille - qui tient de son ingéniosité - caracole le groupe DPDHL avec des flux qui croissent de manière vertigineuse. Aux âmes bie...
«Il faut que nos pays prennent leur destin en main comme la Chine l’a fait»
Interviews

«Il faut que nos pays prennent leur destin en main comme la Chine l’a fait»

Le Pr Lamine Ndiaye, un sociologue pour penser la Chinafrique dans les contes de fées et les comptes de faits, s’est confié à Alhassane Diop pour Chine-Magazine.Com C’est dans ce lieu d’habitude animé que nous avons retrouvé le nouveau directeur de l’Institut Confucius de Dakar, en cette période de grandes vacances scolaires. De commerce facile, dans un style vestimentaire assez décontracté, Pr Lamine NDIAYE a profité de cette tribune pour installer son lectorat dans le temps de la Chine. Chez ce sociologue, penser la Chinafrique dans les contes de fées et les comptes de faits trouve tout son sens. Sans langue de bois, il ne rechigne point à apprécier positivement les réalisations de Pékin en terres sénégalaises tant il est connu que celui qui paye l’orchestre choisit la musique. Ja...
Aida Mbaye, une liane à la tête bien faite
Interviews

Aida Mbaye, une liane à la tête bien faite

De Alhassane Diop - Cela ne tient pas seulement de sa coiffure qui fait penser à Naomi Campbell tant il est vrai que sa silhouette lui aurait permis de donner ses lettres de noblesse au mannequinât par-dessus le continent. Cela tient plus à sa capacité de flairer le bon moment pour mettre sur orbite sa carrière professionnelle en tissant un réseau solide dans ce microcosme réputé hostile aux africains. Ce semblant de gageure révèle tout de même toute sa pétulance, qualité sine qua non de tout Business Development Manager. Après un quinquennat asiatique pour asseoir une belle expertise dans le domaine de l'environnement, elle prend son courage à deux mains pour rentrer au bercail. L'intrapreneuriat choisi pour sa reconversion, les embûches ne manqueront certainement pas de se dresser ...
« Ce dont la Chine a besoin »
Interviews, Project Syndicate

« Ce dont la Chine a besoin »

Interview réalisée par Project Syndicate, après de Nancy Qian professeure à la Kellogg School of Management de la Northwestern University, et est la directrice/fondatrice du China Econ Lab et du China Lab de Northwestern.. Cette dernière en dit plus sur la Chine … Project Syndicate : Vous avez récemment souligné que les rapports économiques sur la Chine se concentrent beaucoup trop sur le PIB total et pas assez sur le PIB par habitant. En fait, «la Chine reste un pays pauvre, malgré la croissance phénoménale de son PIB au cours des quatre dernières décennies». Pour que cela change, dites-vous, il faut «augmenter considérablement les revenus d'une population de la taille de celle de l'Afrique subsaharienne». Les plans du gouvernement pour les cinq prochaines années sont-ils susceptib...
Mohamed El Bachir Diack, l’empreinte d’un diplomate de carrière
Interviews

Mohamed El Bachir Diack, l’empreinte d’un diplomate de carrière

De Alhassane Diop - S’il y a un attribut pour qualifier son personnage, ce serait celui d’orfèvre de la diplomatie. Produit d’écoles d’élite, Mohamed El Bachir Diack a su ramper pour franchir toutes les étapes qui ont fini de faire de lui un fonctionnaire de la hiérarchie A. Après plusieurs pérégrinations dans l’ouest africain, sa maturité le propulse en Orient. Le proche d’abord avec le Koweït comme point de chute, l’extrême ensuite avec Séoul comme terrain d’expérimentation du pacifique. Autant d’expériences capitales engrangées pour venir ouvrir en 2017, le Consulat général du Sénégal à Guangzhou, cette ville chocolat abritant une forte communauté africaine. Depuis lors, un forum économique au compteur et certainement de nombreux cas sociaux résolus en douce. Néanmoins, il ne man...
« La Chine s’ouvre progressivement depuis plus de trente ans »
Interviews

« La Chine s’ouvre progressivement depuis plus de trente ans »

Zhen Huang, associée partenaire de UGGC Avocats, cabinet de référence en droit des affaires, à la tête du bureau de Shanghai depuis 2012, a répondu au partenaire de Chine-Magazine.Com, l’agence de communication, Enderby. Pourquoi la Chine fait-elle le choix d’ouvrir son marché aux investissements étrangers tout en renforçant ses règles de contrôle ? La politique de la Chine en matière d’ouverture de son économie et de ses marchés n’est pas nouvelle. La Chine s’ouvre progressivement depuis plus de trente ans mais a toujours eu pour stratégie le contrôle de cette ouverture pour pouvoir préserver les secteurs stratégiques, les entreprises et fleurons nationaux ainsi qu’orienter l’investissement étranger dans des secteurs dont la Chine a besoin. Le nouveau protocole de contrôle des investiss...
Dr. Mame Awa Ly Fall, ambassadrice de la MTC sur le continent africain
Interviews

Dr. Mame Awa Ly Fall, ambassadrice de la MTC sur le continent africain

Par Alhassane Diop - C’est l’histoire d’une jeune dame qui soumet toute son existence au service d’une si noble cause qu’est la santé. L’idylle avec la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) date de sa prime enfance. Tout de même, elle fait l’effort de se rendre à plus de 10000 kms de chez elle pour appliquer cette recommandation du Prophète de l’Islam qui enjoint d’aller jusqu’en Chine pour chercher la connaissance. Précurseur de cette forme de thérapie sur l’échiquier sénégalais – abstraction faite des missions médicales étrangères – elle installe sur le marbre de l’histoire médicale nationale, cette science qui vient garnir d’un cran supérieur le plateau dakarois. Moins de 5ans qu’elle est installée au cœur de l’université de Dakar, dans l’enceinte de l’Institut Confucius, ...
« L’AfCham donne aux entrepreneurs et hommes d’affaires africains une visibilité en Chine »
Interviews

« L’AfCham donne aux entrepreneurs et hommes d’affaires africains une visibilité en Chine »

Par Alhassane Diop - Il faut bien plus que de l'audace pour installer au cœur de la West Nanjing road, avenue phare de la métropole shanghaïenne, une enseigne qui renferme tout un symbole. L'AfCham Shanghai traduit une ambition : celle d'une Afrique en mouvement, répondant au désir d'exotisme du peuple chinois en quête de nouveauté après avoir élargi sa classe moyenne jusqu'à près de 500 millions de consommateurs. Il faut ensuite plus que du courage pour se constituer en passerelle entre deux continents éloignés par les caprices de la géologie. Il faut enfin plus que de la patience pour arranger la bonne musique en noyant les fausses notes d'un continent au son polyphonique. Et dire que cette titanesque tâche est l'œuvre d'un trentenaire ! Autant dire une vie déjà bien remplie...
«La Chine m’a ouvert les yeux»
Interviews

«La Chine m’a ouvert les yeux»

Par Rosie Pioth - C’est dans le cadre du renforcement de la coopération sino-congolaise dans le domaine de l’artisanat que la Chine a offert en 2018, des bourses de formation aux jeunes artisans Congolais pour une période de trois mois. Hazann Mouanga, une jeune universitaire en géologie, a fait partie de douze jeunes artisans s’étant rendu en Chine pour apprendre les nouvelles techniques professionnelles dans la filière de broderie ajourée et par crochet dans les pays francophones. Qui est-ce ? Aujourd’hui, son nom n’est plus inconnu dans le monde de l’artisanat Congolais, particulièrement lorsque l’on parle de la tapisserie d’ameublement. Hazann Mouanga, géologue et biologiste de formation, est arrivée dans l’artisanat par manque de boulot. Au sortir de l’université Marien Ngouabi, ...
Tapha Dieng, un destin en Chine
Interviews

Tapha Dieng, un destin en Chine

Par Alhassane Diop - Mouhamadou Moustapha Dieng, appelé Tapha Dieng, vit en Chine depuis 2003, il revient pour Chine-Magazine. Com sur sa carrière, sa vie en Chine, son rôle de président de l’Association des Sénégalais de Chine et les relations entre la Chine et l'Afrique Dans le timbre de sa voix, on arrive à déceler une valeur cardinale que d'aucuns appellent endurer d'une belle endurance. En effet, déjà six mois que la pandémie de COVID-19 a paralysé ses activités professionnelles, l'inamovible président des sénégalais de Chine - à son corps défendant - éprouve la capacité de résilience de son entreprise. Si l'horizon de la pandémie reste méconnu, il préfère se remémorer le bon vieux temps, cette lointaine période des vaches grasses qu'il espère revoir au sortir de cette crise sanita...
Pour Jérôme Kaboré, « la Chine aide vraiment les pays africains »
Interviews

Pour Jérôme Kaboré, « la Chine aide vraiment les pays africains »

Jérôme Kaboré, président ACBF et fondateur de Tinganews.com, revient pour Chine-Magazine.Com sur sa rencontre avec l’ambassadeur de Chine au Burkina Faso, Li Jian. Comment avez-vous été accueillis par l'ambassadeur de Chine au Burkina Faso ? Le 02 septembre 2020, une délégation de l’association Chine-Burkina Fraternité en abrégé ACBF conduite par moi-même a été reçue en audience par Son Excellence Li Jian, Ambassadeur de la République de Chine au Burkina Faso. Nous avons été bien accueillis par Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur. En réalité, l’ambassadeur Li Jian est connu au Burkina pour être une personne de nature très sympathique, disponible et surtout très modeste.  Il a toujours accueilli tous ceux qu’il reçoit avec respect et considération. Avec nous, il n’a pas dérog...
Ababacar Niang, médiateur au bureau international de médiation de Yiwu
Interviews

Ababacar Niang, médiateur au bureau international de médiation de Yiwu

Par Diop Alhassane - « Mbaye chinois », un surnom de jeunesse annonciateur de son destin fabuleux dans ce pays auquel il est à jamais lié. Pour y avoir épousé une citoyenne qui lui a donné deux enfants, ce jeune sénégalais constitue par ailleurs un modèle de réussite pour le moins énigmatique. Prodigieux touche à tout, ses congénères s’inclinent devant tant d’audace. A moins de 40 ans, il tient déjà plusieurs cordes à son arc qui vont du trader au restaurateur en passant par le consultant ou encore l’entrepreneur. Chemin faisant, énergie juvénile et maturité du second âge s’unissent en diphtongue pour lui ouvrir les portes du sélectif Bureau International de Médiation de Yiwu. Affichant l’altruisme légendaire que beaucoup lui reconnaissent, cette expérience quasi-inédite viendra ...
« La Chine reste un marché viable »
Interviews

« La Chine reste un marché viable »

Le président de Tojoy Richard Burton a expliqué à Chine-Magazine.Com que la Chine "reste un vaste marché avec beaucoup d’opportunités pour des marques étrangères innovante". Sa société est une plate-forme d’accélérateur d'entreprise, celle la plus grande et la plus connue en Chine, avec plus de 700,000 sociétés membres qui participent aux investissements ou au développement de projet sur des divers secteurs. Quand avez-vous fondé la société Tojoy? La société TOJOY Holding Group a été fondé en 1991, aujourd’hui TOJOY est la plus grande plate-forme d’accélération d’entreprises avec 700,000 entrepreneurs et investisseurs en Chine. En 2018, TOJOY a décidé d’ouvrir des bureaux aus Etats-Unis et notre société TOJOY EMEA WEST a été créé en Juin 2019. Pourquoi avoir décidé de créer cette ...
Beijing a bien géré l’épidémie car elle a le pouvoir administratif et la discipline sociale
2019-nCoV, Interviews

Beijing a bien géré l’épidémie car elle a le pouvoir administratif et la discipline sociale

Dans une interview accordée au magazine français, Le Point, l'économiste Lawrence Lau, a estimé que «la Chine a combattu ce virus à un prix très élevé». En effet, pour ce professeur d'économie à l'Université chinoise de Hongkong et vice-président du Centre chinois pour les échanges économiques internationaux, l'épidémie «ne pourra pas être soignée à coups de baisse des taux d'intérêt, mais seulement par d'ambitieux plans de relance». Conseiller du pouvoir central sur sa politique pour le commerce extérieur, Lawrence Lau a expliqué que l'épidémie aura un impact à long terme sur l'économie du pays. La croissance chinoise ne devrait pas être négative, mais elle ne sera pas élevée, et elle pourrait ne pas atteindre les objectifs fixés par le gouvernement, autour de 6% contre 6% à 6,5%. ...
La Chine face au COVID-19, vue par Marc Julienne
2019-nCoV, Interviews

La Chine face au COVID-19, vue par Marc Julienne

Dans une interview accordée à Cyrille Bret pour le site EurAsia Prospective, Marc Julienne a expliqué les conséquences de l'épidémie du COVID-19 sur la stabilité du gouvernement et sur la politique étrangère de la Chine. Chercheur au Centre Asie de l’IFRI et responsable des activités Chine, Marc Julienne a expliqué que "la circulation de l’information entre les pouvoirs locaux et l’autorité centrale est erratique. La discipline et les performances imposées aux cadres locaux ont pour conséquence de ne faire remonter que les bonnes nouvelles à Pékin et de dissimuler les mauvaises. Ainsi, l’identification et la prise en charge de l’épidémie se sont révélées chaotiques et contre-productives". En effet, le chercheur a déploré l'arrestation par la police de Wuhan des médecins lanceurs d’al...
Coronavirus : « la probabilité d’un impact macroéconomique est quasi certain »
Interviews

Coronavirus : « la probabilité d’un impact macroéconomique est quasi certain »

Karl Toussaint de Wast, co-fondateur de Netinvestissement, a expliqué à Chine-Magazine.Com que l'épidémie de Covid-19 aura un "impact sur l’économie chinoise ce qui se répercutera mécaniquement sur l'économie mondiale. Quel comportement ont les investisseurs face à la propagation du coronavirus ? Nous avions procédé a un arbitrage massif sur notre portefeuille, il y a un mois, quand les principales bourses mondiales sur lesquelles nous traitons étaient au plus haut. Le coronavirus venait à peine d’être dévoilé mais nous avions validé la stratégie d’encaissement des plus-values et de repli sur des supports moins volatils ou plus prudents. Nous guettons à présent les premiers points d’entrée bas pour revenir. Comme à chaque évènement de ce type (SRAS, MERS, etc.) les investisseurs o...
« Le maintien de l’autorité centrale chinoise est aujourd’hui indispensable »
2019-nCoV, Interviews

« Le maintien de l’autorité centrale chinoise est aujourd’hui indispensable »

Dans une interview publiée sur le site de l'IRIS, Barthélémy Courmont, directeur de recherche à l'Institut des Relations internationales et stratégiques a expliqué quelles sont les conséquences du nouveau coronavirus 2019-nCoV sur l'Empire du milieu. Ce dernier a souligné que 18 années après l’épidémie du SRAS, l’État chinois a fait des progrès dans la gestion de cette crise sanitaire. "Mais il y a aussi des évolutions qui justifient de grandes inquiétudes. D’un côté, les autorités ont retenu la leçon du SRAS, et la lenteur dans la mise en place de dispositifs appropriés. La Chine avait alors montré ses limites, avant de se reprendre et de lutter, efficacement, contre cette épidémie. Cette fois, même si nombreux sont ceux qui critiquent la réactivité chinoise, il convient de no...
Jason Ng, « Hong Kong à elle seule n’a pas de pouvoir pour lutter contre Goliath »
Hong Kong, Interviews

Jason Ng, « Hong Kong à elle seule n’a pas de pouvoir pour lutter contre Goliath »

Après sept mois de heurts avec la police, "une escalade de la violence n'est pas la meilleure façon d'obtenir un changement", a souligné l'avocat Jason Ng, célèbre militant pour la démocratie à Hong Kong. Dans un entretien accordé à l'Agence France Presse à Barcelone, Jason Ng a fait part de l'avenir du mouvement de protestation à Hong Kong, qui fait face depuis juin 2019 à sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. L'ancienne colonie britannique a été ces derniers mois le théâtre de heurts très violents avec la police. "Je comprends pourquoi une partie de cette violence se produit, c’est la nature humaine", a indiqué le juriste, écrivain et chroniqueur hongkongais. "Quand la police te frappe si souvent et si agressivement, elle te pousse à répliquer", a ex...
Interviews

« Le temps s’annonce favorable pour la coopération » sino-africaine

Yang Jiechi, membre du bureau politique du comité central du PCC et directeur du bureau de la Commission centrale pour les affaires étrangères a accordé une interview à l'agence de presse, Xinhua, suite à sa visite en Ouganda, en République du Congo et au Sénégal. Ce dernier a expliqué qu'au cours de ces 70 ans, "l'amitié sino-africaine indestructible a résisté à l'épreuve du temps et des aléas internationaux, et s'est sans cesse renouvelée. Développer des relations d'amitié et de coopération avec les pays africains est une politique fondamentale, constante et un choix stratégique ferme de la diplomatie chinoise". Ce dernier a expliqué que depuis son arrivée au pouvoir en 2013, le président Xi Jinping "a avancé le principe dit de 'sincérité, résultats réels, amitié et franchise' à l'...
S’informer, via différentes sources, pour comprendre la Chine
Interviews

S’informer, via différentes sources, pour comprendre la Chine

Dans une interview accordée à Forbes France, Anne CHENG, titulaire de la chaire «Histoire intellectuelle de la Chine» au Collège de France, a expliqué que "le mot Chine en mandarin est 'Zhongguo', littéralement Empire du Milieu. Dans les sources historiques chinoises, il n’y a pas de mention, phonétique ou étymologique, du mot Chine pour faire référence au pays dans sa totalité". Selon elle, "ce sont le plus probablement les Portugais qui popularisèrent ce nom au XVIème siècle. Cette façon d’appeler la Chine est de fait symptomatique d’une approche imparfaite pour appréhender la Chine : la comprendre par le prisme de concepts occidentaux". A la question de Forbes France sur la manière dont ses "travaux en France sur la Chine ancienne permettent de mieux comprendre la Chine modern...
Une sortie de crise reste peu probable pour l’heure
Hong Kong, Interviews, RÉGIONS SPÉCIALES

Une sortie de crise reste peu probable pour l’heure

Dans une interview accordée à Libération, le sinologue Gunter Schubert, chercheur au Centre européen de recherche sur Taiwan contemporain (ERCCT), partage son analyse de la mobilisation pro-démocratique à Hong Kong, qui dure depuis quatrième mois . Selon lui, l'évolution de la situation est "très difficile de prédire". Ce dernier se demande "quelle sera la réaction des Hongkongais si les Chinois décident d’être plus présents et offensifs avec des militaires dans la rue?". "Pour l’instant, une partie des militants, une minorité radicale, cherchent à internationaliser cette lutte" : Joshua Wong et d'autres activistes du mouvement des Parapluies (en 2014) ont entrepris une tournée en Europe et aux Etats-Unis. Suite à ces rencontres, et pour la première fois, une conférence de pres...
Les relations sino-françaises « ne sont pas quelque chose d’ordinaire »
Europe, Interviews

Les relations sino-françaises « ne sont pas quelque chose d’ordinaire »

Dans une interview accordée à l'Agence France Presse, le nouvel ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, a affirmé que "face aux tensions commerciales USA-Chine, les pays européens doivent se positionner du bon côté de l'Histoire en choisissant, comme la Chine, de défendre le multilatéralisme". Dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, comment pensez-vous que doivent se positionner les pays européens, Lu Shaye a indiqué que "la Chine reste du côté multilatéraliste, et les États-Unis sont unilatéralistes, je pense que les pays européens doivent se tenir du côté correct de l'Histoire, doivent préserver, défendre aussi, le multilatéralisme". "Cette friction commerciale entre la Chine et les États-Unis affecte beaucoup les pays européens. Au premier semestre, l'Allem...